L'initiative vise à ôter à l'Aéroport international de Genève son autonomie pour en faire un établissement de droit public, soumis à l'autorité du Grand Conseil et non plus du Conseil d’État. Elle a aussi pour but que les objectifs de développement durable deviennent prioritaires sur ceux de la gestion de de l’aéroport. L’initiative apporte des réponses inadéquates aux préoccupations qu’un aéroport à caractère urbain peut causer. La CCIG recommande le NON.