Les Genevois s’accordent à dire que la situation autour du rond-point est intenable, tant pour les piétons et les cyclistes que pour les automobilistes. Il est temps de rendre au Rond-point de Rive sa beauté historique et son statut de lien naturel entre rues commerçantes et promenades en bord de lac en piétonnisant la zone.

C’est la suite logique d’une démarche de longue date qui a vu les places du Molard, de la Fusterie et Longemalle renaître. Après des années d’allers-retours politiques, la Place du Molard a finalement été piétonnisée et personne aujourd’hui, passants ou commerçants, ne regrette sa transformation.

Avec une population toujours plus mobile, la Ville mise sur la multimodalité et la croissance sans précédent de l’électromobilité à Genève (voitures, scooters et vélos) comme la solution progressiste et pragmatique pour le ralentissement du rythme de vie au centre-ville.