Cette initiative se concentre sur l’interdiction de toute forme de publicité pour les produits du tabac qui peut atteindre les enfants et les jeunes. Selon ses auteurs, l’initiative doit être interprétée au sens large. Ainsi, l’interdiction de la publicité s’appliquerait également aux produits de substitution potentiellement moins nocifs, comme les produits du tabac à chauffer ou la cigarette électronique. Seule la publicité ciblant uniquement les adultes et ne pouvant en aucune façon atteindre les mineurs resterait possible. Dès lors, même la communication publicitaire aux points de vente serait interdite. Cependant, la publicité qui cible exclusivement les adultes et n’est pas visible dans l’espace public doit rester possible. La loi sur les produits du tabac prévoit des mesures de protection de la jeunesse importantes et judicieuses, avec des restrictions étendues en matière de publicité. Ces dernières agissent de manière ciblée et ne sont pas excessives, contrairement à l’interdiction totale de la publicité demandée par l’initiative. La loi sur les produits du tabac est équilibrée et n’entraîne pas d’atteinte à la liberté économique, discutable d’un point de vue constitutionnel et créant un dangereux précédent. C’est pourquoi la CCIG recommande de voter NON à cette initiative.