FR
EN

apprentissage

ShareThis

Une image moderne et dynamique pour l’industrie

Frédérique Reeb-Landry
Posté le 31.08.2017
L’industrie genevoise est moderne, créative, variée. Malgré cela, c’est parfois le contraire qui reste figé dans l’imagerie populaire. Et pourtant, Genève possède un savoir-faire et une capacité d’innovation remarquables, ainsi qu’un vivier de 25 000 emplois, dont le nombre augmente tranquillement. Le salaire médian y est même supérieur à celui de l’économie prise dans sa globalité. Encore faut-il que ça se sache ! C’est dans cet esprit que la CCIG, l’UIG, l’OPI, la FTI, le Département de la séc

Un coup de pouce aux apprentis

Nicolas Grangier
Posté le 22.08.2017
La nouvelle école de commerce Raymond Uldry, qui ouvrira ses portes ce lundi à Chêne-Bougeries, se veut un modèle pour l'école de demain. Elle va proposer aux apprentis et stagiaires genevois des places au sein de l'établissement secondaire, mais aussi un centre d'insertion pour adolescents en difficulté. A noter qu'un diplômé de l'école de culture générale peut désormais se lancer dans un apprentissage. A Genève, entre 10 et 15% des jeunes n'obtiennent pas de certification du secondaire II, les

Des cours pour encourager l'entrepreneuriat

CCIG
Posté le 29.05.2017
  L’Association Oser Entreprendre lance le Défi Oser Entreprendre 2017 du 10 au 14 juillet 2017 pour les jeunes de 8 à 13 ans. Le Défi Oser Entreprendre 2017 est une compétition destinée à inciter les 8-13 ans à concrétiser une idée pendant une semaine d’immersion en entreprenariat. Mélange de cours d’été et de travaux pratiques en groupes coachés par des professionnels, la compétition se déroulera au Campus Biotech de 9h à 17h du lundi 10 au vendredi 14 juillet 2017 (en français). La m

Comment recruter des stagiaires et apprentis?

Nicolas Grangier
Posté le 19.05.2017
Ce 19 mai, le Petit déjeuner des PME et des start-up était consacré aux stages d’étudiants et apprentissages de jeunes. Il proposait, en plus d’une partie networking, divers présentations. Le juriste Robert Angelozzi à la FER-Genève  a posé le cadre juridique. Il existe différentes catégories de stages : stages obligatoires de formation / stages d’orientation entre deux formations / stages de réinsertion / stages classiques vers un 1er emploi. On distinguera ceux qui ont ou non une CCT, déter

Encouragement pour l'embauche d'apprentis

CCIG
Posté le 03.05.2017
119 entreprises genevoises soutenues pour avoir recruté un apprenti: c'est le bilan qu'a tiré ce matin la Ville de Genève, par la voix de la conseillère administrative Sandrine Salerno. Le fonds d'apprentissage de la commune, lancé en septembre dernier, a donc déjà porté ses fruits. Mais il reste encore une marge de progression pour favoriser la création de places de formation. De septembre à décembre 2016, le fonds a reçu 289 demandes d'allocation provenant de 181 structures. Au total, 169 r

C’est la rentrée !

Jacques Jeannerat
Posté le 24.08.2016
Le souvenir du dolce farniente des vacances commence à s’estomper et on pourrait presque se prendre à planifier déjà les prochaines. Fin août, c’est la rentrée des classes mais aussi, pour de nombreux jeunes, les premiers pas dans la vraie vie professionnelle, au sein d’une entreprise, grâce à la formation duale (CFC ou maturité professionnelle). La formation duale ne saurait être trop encouragée. Pour les premiers concernés, les titulaires d’un CFC, trouver un travail prend moins de temps

Entreprises et apprentis : une relation gagnant-gagnant

ccig@admin
Posté le 18.09.2014
Genève compte davantage de jeunes en formation professionnelle – tant duale qu’à plein temps – que de gymnasiens. C’est qu’elle a su faire évoluer le système de formation pour coller au plus près des besoins des entreprises. De leur côté, les apprentis d’aujourd’hui ne peuvent que se féliciter de leur choix puisque près de 90 % des titulaires de CFC trouvent un emploi dans les six mois suivant l’achèvement de leur formation 1 .  Mais l’économie évolue à une telle vitesse que la formation est déj

Un apprenti, ça rapporte !

ccig@admin
Posté le 18.09.2014
Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, former un apprenti de représente pas un coût net pour l’entreprise, mais un bénéfice. En 2009, ce bénéfice net s’est élevé à 474 millions de francs pour un investissement brut de 5,35 milliards. Ces données confirment la tendance observée depuis dix ans déjà par les auteurs de l'étude*, qui enquêtent auprès de 2500 entreprises formatrices. --> Lire aussi le dossier complet "Entreprises et apprentis: une relation gagnant-gagnant" * Mirjam Struple