X
Menu

Le compte est bon… pas pour tout le monde !

Jacques Jeannerat
Posté le 10/10/2013
M. Muller, à la tête de son entreprise familiale employant 25 personnes et propriétaire de son chalet dans l’arrière-pays bernois, décède. Son unique héritière, sa fille, est établie depuis 10 ans à Paris où elle a fait ses études et travaille à présent. Elle reçoit de Bercy un bordereau d’impôts à hauteur de 45% du montant de la succession, la France taxant la valeur actuelle de l’entreprise familiale et du chalet bernois.   Loin d’une fiction, ce petit exemple serait un cas d’application d