FR
EN

conseil fédéral

ShareThis

L’équilibre linguistique est rétabli à Berne

Frédérique Reeb-Landry
Posté le 20.09.2017
Les Chambres fédérales ont désigné comme 117e conseiller fédéral Ignazio Cassis, respectant ainsi le tournus régional et linguistique qui est la marque de fabrique de notre système fédéral. Compte tenu du dynamisme économique lémanique, la CCIG aurait vu d’un bon œil l’élection d’un Romand au Conseil fédéral. Depuis le début du millénaire, la Suisse romande affiche la deuxième meilleure croissance régionale, derrière la Suisse centrale. Avec un PIB qui a augmenté plus que la moyenne nationale, e

Pourquoi il faut un(e) Romand(e)

Frédérique Reeb-Landry
Posté le 11.09.2017
La désignation de nos conseillers fédéraux est un art subtil, illustrant à merveille cet esprit de consensus qui nous caractérise : région linguistique, parti, canton, intégration sous la coupole sont les principaux ingrédients de la formule magique. Si ce souci du consensus est admirable et a sans aucun doute bien servi le pays, il n’est pas déraisonnable de prendre en compte d’autres facteurs, tels que le dynamisme économique. D'autant lorsqu'il s'agit d'élire un conseiller fédéral ou une con

Accueillir le changement pour mieux le maîtriser

Frédérique Reeb-Landry
Posté le 06.09.2017
Pourquoi la CCIG se bat-elle pour une économie prospère ? Parce que c’est le meilleur moyen d’assurer des emplois et, par cascade, le niveau de bien-être auquel nous sommes habitués. La digitalisation met en marche un bouleversement profond des modes de production, de consommation voire de société. Et dans tout cela, quel sera le rôle de nos collaborateurs ? Comment nos entreprises vont-elles s’organiser ? Quels nouveaux métiers verront le jour ? Le changement doit être anticipé, accueilli, a

Pourquoi il faut un(e) Romand(e)

Frédérique Reeb-Landry
Posté le 23.08.2017
La désignation de nos conseillers fédéraux est un art subtil, illustrant à merveille cet esprit de consensus qui nous caractérise : région linguistique, parti, canton, intégration sous la coupole sont les principaux ingrédients de la formule magique. Si ce souci du consensus est admirable et a sans aucun doute bien servi le pays, il n’est pas déraisonnable de prendre en compte d’autres facteurs, tels que le dynamisme économique. D'autant lorsqu'il s'agit d'élire un conseiller fédéral ou une c

Les fintech bientôt encouragées !

CCIG
Posté le 01.02.2017
Faisant oeuvre de pionnier (il n'existe encore aucune législation semblable ailleurs), le Conseil fédéral a mis en consultation jusqu'au 8 mai un projet pour stimuler la croissance des entreprises actives dans les fintech, les nouvelles technologies de la finance. Il existe déjà en Suisse 160 entreprises actives dans ce secteur, qui développent notamment des applications pour des monnaies virtuelles ou du financement participatif. Une licence bancaire «light» en est la preuve, répondant à des ex

Coup de pouce aux fintech!

CCIG
Posté le 02.11.2016
Une nouvelle licence bancaire devrait être proposée aux fintech, ces entreprises actives dans les nouvelles technologies de la finance. Le Conseil fédéral a décidé d'assouplir la législation pour stimuler la croissance. Une consultation est prévue. La CCIG se réjouit d'ores et déjà de cet effort pour s'adapter à l'évolution du marché.