FR
EN

forfait fiscal

ShareThis

« Forfaits fiscaux » : au-delà des fantasmes

Jacques Jeannerat
Posté le 12.11.2014
Clichés et caricatures se sont invités dans la campagne relative aux « forfaits fiscaux ». Les respectables entrepreneurs retraités qui ont souhaité s’établir dans notre pays et en respecter les règles, notamment fiscales, sont devenus – au travers du prisme de certains – d’avides requins spoliateurs de leur pays d’origine, hors sol et ne payant pas d’impôts en Suisse… Il est temps de mettre fin au fantasme.   A Genève, les 710 « forfaitaires » paient, en moyenne, 225 000 francs d’impôt annu