FR
EN

industrie

ShareThis

N’oublions pas l’industrie

Jacques Jeannerat
Posté le 14.06.2017
Dans une économie largement tertiarisée, comme la nôtre, on oublie facilement que l’industrie reste pourvoyeur de valeur ajoutée (près de 15% du PIB) et d’emplois. L’une et l’autre continuent de croître, même si c’est à un rythme plus lent que certains secteurs « sprinteurs ». On ne peut que s’en féliciter pour l’équilibre du tissu économique genevois. Toutefois l’industrie a besoin, pour prospérer, d’un certain nombre de conditions cadre, qui deviennent de plus en plus difficiles à réunir, pour

Les industries veulent prendre des mesures

CCIG
Posté le 10.01.2017
Deux ans après l'abolition du taux plancher et le renchérissemesnt du franc face à l'euro, 55% des entreprises industrielles en Suisse disent ne pas en avoir encore surmonté les effets. Selon une étude de la société «Staufen Inova», une majorité des firmes veulent mettre en place cette année des mesures pour en contrer les effets. En particulier des instruments pour accroître leur efficacité, réduire leurs dépenses sur leurs achats, voire même délocaliser une part de leur production à l'étranger

« Rien ne va plus », mais Genève peut se refaire

Alexandra Rys
Posté le 14.12.2016
L’Enquête conjoncturelle d’automne de la CCIG, publiée début novembre, a montré que les affaires ont été médiocres, voire mauvaises pour 30% des entreprises, en progression de deux points par rapport à la même période l’an dernier. Ce taux monte même à 54% pour l’industrie. Tous secteurs confondus, ce sont les entreprises le plus fortement exportatrices qui constatent les moins bons résultats. Pour l’année à venir, le pessimisme reste la norme. 32% des entreprises voient des affaires médiocre

Un contexte genevois encore plombé

CCIG
Posté le 30.11.2016
Situation encore insatisfaisante pour les entreprises genevoises, indique l’OCSTAT dans son dernier relevé de novembre. Dans le détail, les services financiers présentent des affaires maussades. Dans l'industrie, la situation se péjore avec une production en baisse sensible, mais des carnets de commandes stables. Côte commerce de détail, la fréquentation des magasins est en baisse, le volume des ventes a souvent diminué. Dans la construction, la production a un peu baissé, alors que la demand

L’industrie suisse résiste, mais ne décolle pas

CCI
Posté le 03.10.2016
En septembre, l’indice PMI des directeurs d'achats dans l’industrie s'est hissé à 53,2 points, soit 2,2 points de plus qu'en août. Cela constitue, certes, le plus haut niveau de l'indicateur depuis mai dernier, mais l'embellie reste timide. La légère progression reflète surtout l'amélioration des entrées de commandes et l'allongement des délais de livraison, notent les économistes de Credit Suisse.    

En juin, la marche des affaires est mauvaise dans les entreprises genevoises

CCIG
Posté le 05.07.2016
Communiqué du 30 juin 2016 de l'Office cantonal de la statistique Services financiers En juin 2016, la situation des affaires dans les services financiers genevois continue de se détériorer. Au cours des trois derniers mois, la demande de prestations s'est repliée, de façon toutefois un peu moins marquée que précédemment. Cependant, elle devrait quelque peu progresser durant le prochain trimestre. A plus long terme, les financiers de la place prévoient une légère amélioration de la marche de

L'ABANDON !!!

Pierre Poncet
Posté le 16.01.2015
Hier, la BNS a jeté l’éponge après trois ans d’un difficile labeur pour stabiliser le franc suisse.   L’envol de notre monnaie a été accompagné d’une pluie de critiques : l’industrie d’exportation en premier lieu, suivie du secteur du tourisme, ainsi que du commerce de détail dans les cantons frontaliers… sans oublier nombre de banquiers, déjà habitués à être abandonnés par leurs autorités !   Entre 10h30 et 17h30, le franc s’est envolé de 15% et la bourse suisse a chuté de presque 10% :

Le programme EUREKA, moteur de l'innovation en Europe

ccig@admin
Posté le 05.08.2014
La Suisse vient de prendre la tête du programme EUREKA, dont le but est de promouvoir la recherche et le développement industriel sur le continent européen. Ce projet aide notamment les entreprises à concevoir des produits ou des services innovants, en les mettant en relation avec des partenaires étrangers, sociétés ou instituts de recherche. Une rencontre B2B aura d'ailleurs lieu à Bâle le 19 novembre prochain. De nombreuses PME suisses ont déjà profité de cette collaboration transeuropéenne.