FR
EN

minder

ShareThis

L’émotionnel n’est pas bon gestionnaire

Alexandra Rys
Posté le 06.03.2013
A l’exception notoire du vote sur la fusion des caisses de pension publiques, les résultats de dimanche sont en large part le fruit d’une réaction émotionnelle. Sur la baisse des tarifs des TPG, bien sûr. Tous les observateurs s’accordent à dire que le vote est dû pour beaucoup à l’énervement des usagers, déclenché par la modification du réseau introduite fin 2011 et aggravé par des pannes à répétition. Mais la réaction émotionnelle va provoquer, entre autres, une perte de 24 millions pour les t

Gardons l'original !

Alexandra Rys
Posté le 20.02.2013
Les votations fédérales du 3 mars ont la particularité de réunir tous les acteurs – ou presque – sur les constats et les objectifs. Seules les mesures à prendre divergent. Ainsi, les salaires excessifs des « top managers » sont dénoncés de toutes parts et les droits des actionnaires unanimement réclamés. Toutefois, les opposants à l’Initiative Minder préfèrent s’appuyer sur un texte législatif, fruit d’un consensus parfait au sein du Parlement fédéral, plutôt que sur une norme constitutionnelle

Non à une ère d'incertitude !

Alexandra Rys
Posté le 30.01.2013
Les solutions préconisées par l’initiative Minder, dont personne n’arrive aujourd’hui à imaginer sous quelle forme elles pourraient être traduites dans une loi en cas d’acceptation, sont pires que le mal. Personne (ou presque) ne remet en cause la nécessité de légiférer contre l’enrichissement personnel des managers des sociétés cotées en bourse, mais l’initiative propose de mauvaises solutions, alors que le contre-projet – d’ores et déjà adopté par le Parlement fédéral – apporte des réponses ju