FR
EN

p+r

ShareThis

Marbre ou encre sympathique ?

Nathalie Hardyn
Posté le 09.12.2015
Le Grand Conseil a adopté vendredi dernier une loi qui promet aux Genevois « une mobilité cohérente et équilibrée ». Les envolées lyriques qui ont résonné dans la salle des Cents seront oubliées quand il s’agira de voter en juin prochain. Pour l’heure, la CCIG demeure inquiète quant à l’impact de cette future loi sur le tissu économique ; et elle n’est pas mécontente que plusieurs élus aient déclaré vouloir veiller à ce que sa mise en œuvre tienne compte des besoins des entreprises et du maintie

Grand Genève : Punir+Réparer

Eric Biesel
Posté le 09.07.2014
Un match de ping pong se livre chaque jour de part et d’autre de la frontière qui scinde le Grand Genève en deux. Les logements d’un côté, le travail de l’autre et un récent smash sur les P+R, revers cuisant pour la mobilité. C’est le lot que subit un espace dans lequel nécessité fait loi, faute de vision partagée et assumée.   Le Grand Genève est le lieu où se partage une même langue, mais où les malentendus et les préjugés ne manquent pas. On l’accuse de tous les maux, sans d’ailleurs lui

Votations : interminable divorce

Jacques Jeannerat
Posté le 21.05.2014
Les votations de dimanche sont, à bien des égards, l’histoire d’un divorce. Ainsi, le Gripen a été soutenu par les cantons du « réduit national », comme l’a noté un politologue, tandis que cantons romands et centres urbains ont désormais une autre idée de la défense.   Au plan cantonal, le sentiment l’a, une fois de plus, emporté sur la raison. Comment résister à l’attrait d’une baisse de prix ? Et pourquoi diable offrir une infrastructure à son voisin ? Le problème, c’est qu’on ne peut pas

Se plaindre ou avancer, il faut choisir !

Nathalie Hardyn
Posté le 14.05.2014
Poursuivre le développement des transports publics et donner des possibilités supplémentaires aux automobilistes pendulaires de les utiliser : c’est en résumé la question à laquelle devront répondre les Genevois ce dimanche.   Le réseau de transports publics s’est accru de 40 % au cours des dix dernières années et la fidélisation des utilisateurs, notamment des jeunes, a été au centre de la stratégie des TPG. Si l’initiative – qui demande que les tarifs soient revus à la baisse pour certaine