FR
EN

retombées

ShareThis

Mettre GIMS en avant

Nicolas Grangier
Posté le 14.03.2018
Les Genevois redoutent souvent la période du Salon de l’Auto (qui a désormais comme acronyme GIMs pour Geneva International Motorshow) en raison de ses bouchons routiers. Mais il faut continuer à soutenir cette grand’messe de la voiture pour plusieurs raisons. D’abord, cela reste l’événement-phare de l’année pour Genève, a fortiori pour Palexpo qui l’accueille. Les retombées se chiffrent en dizaines de millions de francs pour l’économie locale, qu’il s’agisse des ventes de voitures ou du remp