X
Menu

Les multinationales décidément malmenées

CCIG
Posté le 31/10/2016
  Alors que vient de débuter la campagne nationale pour la réforme de l’imposition des entreprises RIE III, une vague d’opposants a donné de la voix la semaine dernière à Genève. Une centaine de délégués de la société civile se sont réunis pour exiger la fin de l’impunité des compagnies transnationales. Ils réclament même l’adoption d’un traité contraignant, afin de juger ce que ces ONG estiment des crimes sociaux et environnementaux. La CCIG déplore évidemment cet acharnement contre des s

Les banques frileuses, mais pleines d'atouts

CCIG
Posté le 11/10/2016
Les sentiments des banquiers et autres métiers de la finance sont plutôt moroses, au vu de l’enquête conjoncturelle présentée ce matin par la fondation Genève Place Financière. Et les perspectives pour 2017 se révèlent assez sombres. En cause notamment, les incertitudes liées à la fiscalité des entreprises, dont la réforme RIE III et les innombrables réglementations qui obligent à renforcer la «compliance». Dans son discours, le président Yves Mirabaud a également mis en avant trois points

RIE 3 – construction en cours

Charles Lassauce
Posté le 20/04/2016
« C’est au pied du mur qu’on reconnaît le maçon ». Cet adage, emprunté au monde du bâtiment, se prête parfaitement à la tâche qui attend le ministre des finances, Serge Dal Busco. Après des mois de préparation, l’élaboration de fondations solides et le développement d’une vision claire des contours de l’ouvrage – avec notamment le cap solide d’un taux d’imposition des entreprises de 13% - la réforme de l’imposition des entreprises (RIE 3) entre à présent dans sa phase de réalisation. Moment de t

RIE III : mener la réforme à bon port

Jacques Jeannerat
Posté le 06/04/2016
Le secteur du négoce et ses dérivés, comme le transport maritime, sont un des pôles d’excellence économique de Genève. Or, les entreprises concernées sont à l’image de leurs navires : si un port ne se révèle pas accueillant, elles hissent leurs voiles et vont mouiller l’ancre ailleurs, où elles sont les bienvenues. Jusqu’à présent, ces entreprises ont trouvé à Genève un port d’attache idéal pour leurs activités, grâce à la concentration d’acteurs compétents dans ce domaine au bout du lac. Mais l

RIE 3 : objectif 13

Charles Lassauce
Posté le 30/03/2016
Le plébiscite vaudois à la réforme cantonale de l’imposition des entreprises – plus de 87% de votes positifs – sonne le glas des atermoiements genevois et devrait dissuader les tenants de la « meilleure idée » de poursuivre leur travail de sape. Dans le même temps le Conseil national faisait très bon accueil au projet de réforme, notamment en acceptant la taxe au tonnage telle que proposée par Genève. Le Conseil d’Etat, qui attendait pour annoncer un taux le vote des Chambres fédérales, devrait

2016, un courageux tournant budgétaire?

Charles Lassauce
Posté le 17/11/2015
La présentation par le Conseil d’Etat du projet de budget 2016 du canton a mis en émoi le landerneau genevois. Après tant d’années lors desquelles la gestion des finances de l’Etat a ressemblé au métaphorique tonneau des Danaïdes, des mesures visant à endiguer l’hémorragie des charges publiques ont été annoncées. Afin de réduire le déficit structurel qui empêche une saine gestion, l’Exécutif cantonal a notamment choisi de limiter l’augmentation salariale des collaborateurs de la fonction publiqu

Esprit de coupole plus qu’esprit de clocher

Pierre Poncet
Posté le 28/10/2015
Le succès de la troisième réforme de l’imposition des entreprises - la fameuse RIE III - est vital pour l’avenir de la place économique genevoise. Il en va de même du futur de nos relations avec l’Union européenne, qui revêt une importance majeure pour notre prospérité. Enfin, le développement de nos infrastructures doit constituer un enjeu prioritaire, Genève ayant longtemps été le parent pauvre de la politique fédérale en la matière. La CCIG s’engage résolument pour une politique économique

RIE III : tout travail mérite cap clair

Pierre Poncet
Posté le 15/10/2015
Pour se développer et aborder l’avenir avec une relative sécurité, les entreprises ont besoin de prévisibilité. Or, dans un passé récent, le potentiel d’anticipation des entrepreneurs s’est trouvé réduit une première fois par le résultat de la votation sur l’immigration de masse et une seconde fois par l’abandon du taux plancher euro / franc le 15 janvier dernier. L’attente était dès lors conséquente s’agissant de la position du canton sur les axes qu’il entendait promouvoir dans le cadre de la