X
Menu

Légère hausse salariale pour les employés suisses

CCIG
Posté le 05/10/2016
Les partenaires sociaux en Suisse ont convenu pour 2016 de hausses de salaires de 0,4% en moyenne, surtout dans le tertiaire. Mais avec le renchérissement prévu cette année, les rémunérations devraient augmenter de 0,8% dans le domaine conventionnel. Comme l’indique l'Office fédéral de la statistique, 524'000 salariés sont concernés par les accords. Toutefois, les négociations n'ont pas abouti pour 105'600 employés assujettis à des CCT.    

Les banquiers salariés réclament des sous!

CCIG
Posté le 03/10/2016
L’association suisse des employés de banque - l’ASEB - réclame une augmentation salariale générale d’1,5% pour 2017, ainsi que deux jours de congé de plus pour la fin de l’année, vu que les jours fériés tombent sur des week-end. Les hausse de salaire de 0,8% en moyenne n'ont pas reflété les résultats enregistrés, argumente l'organisation professionnelle.    

Surtout, ne pas promouvoir l’efficacité !

Jacques Jeannerat
Posté le 25/05/2016
L'initiative «en faveur du service public» prévoit que le service public n’ait pas de but lucratif et que la rémunération des employés des anciennes régies fédérales comme la Poste ou les CFF, notamment celle des grands patrons, ne soit pas supérieure à celle des fonctionnaires de la Confédération. Priver le service public de ressources financières propres reviendrait à avoir, comme avant 2000, des tarifs de prestations exorbitants en comparaison européenne et zéro incitation à innover. En ef

Résilience de l'économie genevoise

CCIG
Posté le 18/11/2015
Enquête conjoncturelle d’automne: la marche des affaires est sensiblement moins bonne que l’an dernier à la même époque, avec 28% des entreprises qui annoncent une année médiocre voire mauvaise.

Enquête conjoncturelle d'automne: l'élan de 2014 s'épuise

ccig@admin
Posté le 07/11/2014
(Genève, le 7 novembre 2014). La Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (CCIG) a réalisé en septembre dernier son Enquête conjoncturelle d’automne. Les résultats confirment que pour plus de 80% des entreprises, la marche des affaires est sinon excellente, du moins satisfaisante. L’optimisme tend toutefois à se modérer à partir du second semestre de 2015. Ainsi, l’érosion des hausses réelles de salaires reste lente mais tenace, tandis que l’évolution de la masse salariale flé