FR
EN

tpg

ShareThis

Technologie embarquée dans les bus

Nicolas Grangier
Posté le 07.06.2017
Le système TOSA sera une réalité pour les Genevois dès la fin de l’année. Des bus électriques de ce type n’ont pas besoin de ligne de contact : ils se rechargent aux arrêts grâce à un bras mobile. Les TPG vont en mettre en service en décembre prochain sur la ligne 23 entre Carouge et Palexpo. Il sera même possible d’y recharger son téléphone portable grâce à des ports USB. Une délégation genevoise, composée notamment les conseillers d’Etat Luc Barthassat et Pierre Maudet, s’est rendue le 6 ju

Négocier les virages

Charles Lassauce
Posté le 24.05.2017
Les Suisses ont décidé de prendre résolument le virage énergétique. Après avoir bruissé en novembre dernier, le signal de l’abandon progressif de l’énergie nucléaire, de manière ordonnée et selon une stratégie définie, a été entendu. La stratégie énergétique 2050 est entérinée. Espérons que le tsunami d’innovations annoncé pour compenser la part d’énergie issue de l’atome se déclenchera rapidement, sous peine de voir s’accroître notre dépendance à l’étranger. Cohérence devra être le maître-mot a

Objectif cohérence

Charles Lassauce
Posté le 15.05.2017
Diminuer le prix du billet de 3 francs 50 à 3 francs 20 (et de l’abonnement annuel de 700 à 550 francs), augmenter la subvention étatique aux TPG de 4 millions par an et accroître l’offre de transports publics : nul doute qu’une initiative ainsi libellée aurait séduit les 54% de votants qui ont accepté, il y a trois ans, l’initiative « Stop aux hausses des tarifs des TPG ». Or, c’est exactement ce que propose la loi sur les transports publics qui est contestée par référendum et qui fera l’objet

TPG : le réseau zurichois au prix de celui de Katmandou ?

Philippe Meyer
Posté le 14.07.2014
En acceptant l’initiative sur les TPG, les Genevois ont, d’une part, bloqué toute possibilité d’adaptation des tarifs au marché, puisqu’ils seront désormais fixés par le Grand Conseil et, d’autre part, choisi de renoncer à des recettes de 14 millions de francs par année, résultant de la baisse des tarifs. Ce manque à gagner devra être compensé soit par une augmentation des impôts, soit par une baisse des prestations de la régie publique. La hausse d’impôts étant exclue, où donc trouver des écono

Rues des Voitures et Boulevard des TPG

Jacques Jeannerat
Posté le 02.07.2014
Bon nombre d’entreprises ont besoin, tout au long de la journée, de se déplacer pour développer leurs activités. Mais les rues de Genève sont engorgées. Engorgées parce que très souvent mal organisées, avec tous les types de véhicules dans chacune d’entre elles.   Il est grand temps de prendre les mesures nécessaires pour que chaque mode de transport puisse être plus performant, plus rapide, et pour qu’il réponde mieux aux besoins spécifiques de ces deux publics : les TPG et leurs usagers, l

Votations : interminable divorce

Jacques Jeannerat
Posté le 21.05.2014
Les votations de dimanche sont, à bien des égards, l’histoire d’un divorce. Ainsi, le Gripen a été soutenu par les cantons du « réduit national », comme l’a noté un politologue, tandis que cantons romands et centres urbains ont désormais une autre idée de la défense.   Au plan cantonal, le sentiment l’a, une fois de plus, emporté sur la raison. Comment résister à l’attrait d’une baisse de prix ? Et pourquoi diable offrir une infrastructure à son voisin ? Le problème, c’est qu’on ne peut pas

Se plaindre ou avancer, il faut choisir !

Nathalie Hardyn
Posté le 14.05.2014
Poursuivre le développement des transports publics et donner des possibilités supplémentaires aux automobilistes pendulaires de les utiliser : c’est en résumé la question à laquelle devront répondre les Genevois ce dimanche.   Le réseau de transports publics s’est accru de 40 % au cours des dix dernières années et la fidélisation des utilisateurs, notamment des jeunes, a été au centre de la stratégie des TPG. Si l’initiative – qui demande que les tarifs soient revus à la baisse pour certaine

L’émotionnel n’est pas bon gestionnaire

Alexandra Rys
Posté le 06.03.2013
A l’exception notoire du vote sur la fusion des caisses de pension publiques, les résultats de dimanche sont en large part le fruit d’une réaction émotionnelle. Sur la baisse des tarifs des TPG, bien sûr. Tous les observateurs s’accordent à dire que le vote est dû pour beaucoup à l’énervement des usagers, déclenché par la modification du réseau introduite fin 2011 et aggravé par des pannes à répétition. Mais la réaction émotionnelle va provoquer, entre autres, une perte de 24 millions pour les t

Tarifs TPG : l’Avivo pas dans le coup

Charles Lassauce
Posté le 13.02.2013
Genève perdrait un peu de son âme sans ses râleurs invétérés. La publication avant-hier d’une analyse comparative de l’association Actif-trafiC classant la cité de Calvin au troisième rang helvétique en matière de transports publics n’a pas manqué de déchaîner les commentaires acerbes. Peut-être faut-il y voir la malencontreuse coïncidence avec la chute de 15 cm de neige ? Il n’en demeure pas moins que les chiffres sont têtus et que deux notes sont particulièrement intéressantes. Dans cette ét