FR
EN

transports publics

ShareThis

Réseau routier : investir pour l’avenir

Nathalie Hardyn
Posté le 14.09.2016
Genève a mis les bouchées doubles pour rattraper le retard accumulé dans le domaine des transports publics. Aujourd’hui, le moment est venu de procéder à un rééquilibrage en faveur du réseau routier qui a largement atteint la limite de sa capacité. Raison pour laquelle le conseiller d’Etat en charge des transports, Luc Barthassat, et le directeur de l’Office fédéral des routes, Jürg Röthlisberger, ont présenté cette semaine un programme ambitieux et cohérent qui vise à désengorger le canton d’ic

Votations du 5 juin 2016 : Les objets cantonaux

CCIG
Posté le 10.05.2016
Les enjeux fédéraux de la votation du 5 juin prochain ont été traités dans le CCIGinfo précédent. Ce numéro présente les six sujets sur lesquels les Genevois seront appelés à voter, qui tous touchent aux conditions cadre sur lesquelles la CCIG concentre son action. Imposition d'après la dépense (article 14 LIPP), bis repetita Petite phrase entendue au café du commerce : « Mais on a déjà voté sur ce point ! ». Effectivement, par la grâce du Parti socialiste, les Genevois ont déjà eu l’occas

Votation du 5 juin : les objets fédéraux

CCIG
Posté le 25.04.2016
Comme en février dernier, le menu des prochaines votations est copieux : cinq objets fédéraux, six cantonaux et deux communaux sont en effet proposés. Dans le CCIGinfo no 4, la CCIG présente les enjeux de ceux qui touchent directement l'économie et sont de portée fédérale. Initiative populaire « En faveur du service public » Cette initiative a été déposée le 30 mai 2013 par un comité composé des magazines de défense des consommateurs des trois régions linguistiques de Suisse (Bon à savoir, K-

Transports publics : « Yakafokon »

Nathalie Hardyn
Posté le 22.12.2014
Les Verts ont déposé une initiative qui propose que les transports publics aient la priorité dans la circulation. Objectif : les rendre plus rapides. Comment faire ? Rien de plus simple pour les initiants : « Il suffit que l’Etat développe les sites propres et régule les feux lumineux de sorte à prioriser les trams et le bus ». Bref : « Yakafokon ».   La CCIG s’oppose à l’initiative « Pour des transports publics plus rapides » car, malgré un titre sympathique et un but louable, son adoption

TPG : le réseau zurichois au prix de celui de Katmandou ?

Philippe Meyer
Posté le 14.07.2014
En acceptant l’initiative sur les TPG, les Genevois ont, d’une part, bloqué toute possibilité d’adaptation des tarifs au marché, puisqu’ils seront désormais fixés par le Grand Conseil et, d’autre part, choisi de renoncer à des recettes de 14 millions de francs par année, résultant de la baisse des tarifs. Ce manque à gagner devra être compensé soit par une augmentation des impôts, soit par une baisse des prestations de la régie publique. La hausse d’impôts étant exclue, où donc trouver des écono

Se plaindre ou avancer, il faut choisir !

Nathalie Hardyn
Posté le 14.05.2014
Poursuivre le développement des transports publics et donner des possibilités supplémentaires aux automobilistes pendulaires de les utiliser : c’est en résumé la question à laquelle devront répondre les Genevois ce dimanche.   Le réseau de transports publics s’est accru de 40 % au cours des dix dernières années et la fidélisation des utilisateurs, notamment des jeunes, a été au centre de la stratégie des TPG. Si l’initiative – qui demande que les tarifs soient revus à la baisse pour certaine