X
Menu

La CCIG regrette le refus populaire de traverser la rade

ccig@admin
Posté le 28/09/2014
(Genève, le 28 septembre 2014) La Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (CCIG) prend acte avec regret de la décision des Genevois de refuser l’initiative constitutionnelle « Pour une traversée de la rade ». Le problème de la mobilité à Genève reste donc entier.   «Les peurs se sont additionnées», analyse Jacques Jeannerat, directeur de la CCIG. «Impact sur la nappe phréatique, coût final de l’infrastructure, durée des travaux, incertitudes quant à l’effet sur le trafic o

Contournement autoroutier : des paroles aux actes

Nathalie Hardyn
Posté le 04/04/2013
« Le trafic individuel va augmenter » a déclaré le directeur général de la mobilité lors de l’annonce, le 26 mars, de la volonté de Genève d’obtenir à la fois l’élargissement de l’autoroute actuelle et la traversée du lac. Berne et Genève le reconnaissent, l’autoroute actuelle est saturée, la situation ne peut plus durer. Genève doit rattraper son retard en matière d’infrastructures routières aussi. C’est un soulagement pour la CCIG d’entendre la détermination du canton à obtenir l’élargissement