FR
EN

traversée du lac

ShareThis

Un pont pour voir le bout du tunnel

Nathalie Hardyn
Posté le 29.09.2017
  Genève, le 29 septembre 2017. La Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (CCIG) salue la publication ce jour du rapport du Conseil consultatif de la Traversée du Lac sur la question du franchissement du lac. En juin 2016, les électeurs s’étaient prononcés à 62,8% en faveur d’une grande traversée du lac assortie de mesures d’apaisement de la circulation au centre-ville de Genève. La CCIG s’était fortement engagée dans cette campagne et est heureuse de constater aujourd’h

On n’est pas sortis de la crise… des dépenses

Frédérique Reeb-Landry
Posté le 28.09.2017
L’Etat de Genève va plonger dans le rouge. Mais, pour une fois, le projet de budget 2018 montre que les revenus fiscaux, qui ont stagné, n’auront pas permis d’éviter une passe difficile. Une situation hélas bien connue de nombreuses entreprises. La différence est que celles-ci, dans une telle situation, privilégient trois éléments : elles réduisent leurs dépenses et se concentrent sur les activités où elles apportent une véritable valeur ajoutée. En clair, pour l’Etat, cela se traduirait par de

Satisfaction de la CCIG pour le pont

Nathalie Hardyn
Posté le 06.09.2017
C'est par 14 voix contre 8 que le conseil consultatif Traversée du lac recommande de choisir l'option du pont au lieu du tunnel pour relier les deux rives. En tant que membre de ce conseil, mais aussi directrice adjointe de la CCIG et présidente du Groupement transport et économie, Nathalie Hardyn se dit satisfaite: "Cette option est celle qui a le plus de chances de se réaliser. Le pont se distingue par un coût plus bas, un chantier plus facile et sort en tête des analyses multicritères, effect

Bientôt le bout du tunnel...ou du pont?

CCIG
Posté le 23.11.2016
La Traversée du Lac va de l’avant lentement, mais sûrement. Un conseil consultatif «Traversée du lac» vient d’être créé, a annoncé cette après-midi le Conseil d’Etat. C’est lui qui devra se déterminer sur le franchissement du lac en pont ou en tunnel d'ici l'automne 2017. Le gouvernement avait déjà constitué un comité stratégique. En juin dernier, pour rappel, 63% des Genevois acceptaient l'initiative pour réaliser le bouclement autoroutier à l'horizon 2030. La présidence de la structure a ét

Les Genevois veulent leur Traversée du Lac

CCIG
Posté le 06.06.2016
La Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (CCIG) salue l’adoption par les électeurs genevois de l’initiative 157 « OUI à la grande traversée du lac ». Après des années de débats enflammés, les électeurs ont envoyé ce jour un double signal aux autorités politiques : aux autorités cantonales, ils ont dit que toutes les mobilités doivent être développées, aux autorités fédérales, ils ont dit que le dossier doit maintenant être sérieusement pris en considération à Berne.

Votations du 5 juin 2016 : enfin un vrai choix !

CCIG
Posté le 17.05.2016
G.T.E xpress - Newsletter du Groupement Transports et Economie - www.gte.ch Le 5 juin prochain, la population genevoise est appelée à voter sur plusieurs objets concernant la mobilité dans notre canton. Ainsi, il s'agira de dire si sur le principe, une Traversée du Lac (IN 157) doit voir le jour et si l'on souhaite donner une priorité absolue aux transports publics dans tout le canton ou lui préférer une loi sur la mobilité (IN 154 et contreprojet). Dans le contexte actuel qui voit l

Votations du 5 juin 2016 : Les objets cantonaux

CCIG
Posté le 10.05.2016
Les enjeux fédéraux de la votation du 5 juin prochain ont été traités dans le CCIGinfo précédent. Ce numéro présente les six sujets sur lesquels les Genevois seront appelés à voter, qui tous touchent aux conditions cadre sur lesquelles la CCIG concentre son action. Imposition d'après la dépense (article 14 LIPP), bis repetita Petite phrase entendue au café du commerce : « Mais on a déjà voté sur ce point ! ». Effectivement, par la grâce du Parti socialiste, les Genevois ont déjà eu l’occas

Traversée du Lac : bouclons la boucle

Nathalie Hardyn
Posté le 04.05.2016
Aux côtés de la quasi-totalité des partis politiques, les associations économiques genevoises sont mobilisées comme jamais en faveur de la Traversée du lac, qui sera soumise au vote dans un mois (IN 157 – OUI à la Grande Traversée du Lac ). L’engagement des entrepreneurs sur le terrain doit être massif car, le 5 juin, le sort d’un des plus grands projets d’infrastructure de Genève sera scellé. La grande Traversée du Lac est capitale pour que la circulation à Genève ne soit plus un cauchemar pou

Traversée du Lac : pour une mobilité plurielle

Nathalie Hardyn
Posté le 03.02.2016
Le Grand Conseil vient d’approuver l’initiative populaire « Oui à la grande traversée du lac » et les Genevois se prononceront en 2016 sur ce sujet. Le débat parlementaire qui a précédé l’adoption du texte et le clivage gauche-droite du vote démontrent que nombre d’élus n’ont pas encore compris qu’en matière de transports nous sommes entrés dans l’ère de la mobilité plurielle. C’est ainsi que la traversée du lac n’est pas seulement le maillon manquant pour boucler le périphérique autoroutier,

Traversée du lac : le dossier avance

Nathalie Hardyn
Posté le 25.11.2015
La récente étude conduite par le Département des transports au sujet de la traversée du lac n’a pas suscité beaucoup d’échos. Elle est pourtant loin d’être dénuée d’intérêt. Elle permet en effet de poser avec précision les jalons qui permettront au canton de financer et de réaliser le bouclement autoroutier dans le timing prévu par le Conseil d’Etat, à savoir 15 ans. Elle témoigne aussi du sérieux avec lequel nos autorités continuent à monter ce dossier important. Le Département de Luc Bartha

Financement de la traversée du lac : le partenariat public-privé sera étudié

Nathalie Hardyn
Posté le 18.05.2015
Le partenariat public-privé (ppp) n’est pas une solution miracle pour collectivités fauchées. Cette formule de financement offre une approche originale pour financer et gérer des projets d’utilité publique : le secteur public n’achète plus un bien, mais un service, qui va de la conception à la maintenance, en passant par le financement, la construction et l’exploitation. En échange, le secteur public paie une sorte de loyer dès la fin de la construction, lorsque les ouvrages sont totalement réce

2015 en bonne voie !

Nathalie Hardyn
Posté le 06.01.2015
11 700 citoyens ont témoigné de leur soutien à la grande traversée du lac. C’est en effet le nombre de signatures déposées ce lundi, à l’appui de l’initiative lancée par une coalition regroupant PLR, PDC, Verts libéraux, Parti Pirate, des clubs automobiles et des associations économiques, dont la CCIG. Voilà une belle victoire d’étape pour un projet qui est un objectif majeur pour Genève.   Nous avons la chance de vivre dans un canton qui compte parmi les plus dynamiques de Suisse. Genève, e

Partenariat public-privé : Une solution d'avenir pour les infrastructures

ccig@admin
Posté le 22.12.2014
Depuis longtemps, la CCIG s’engage en faveur du bouclement autoroutier du canton. Elle opère un lobbying actif tant auprès des acteurs genevois que des autres acteurs suisses. Car, si l’infrastructure se situe dans notre canton, son financement se décidera à Berne, et Genève a besoin de soutien confédéral. Nombreux sont les projets d’infrastructure routière qui attendent un financement fédéral et les moyens de la Confédération ne permettront pas de les financer tous dans des délais convenables.

La grande traversée du lac, pour un développement assumé et maîtrisé

Nathalie Hardyn
Posté le 01.10.2014
La traversée de la rade ne se réalisera pas. Ce dossier est clos pour de bon. Pour autant, le problème de la mobilité à Genève reste entier. Les entreprises – que ce soient des PME locales ou des grandes sociétés suisses disposant de plusieurs sites à Genève – ont besoin que la circulation s’améliore. La CCIG encourage dès lors ses membres à signer l’initiative cantonale en faveur de la grande traversée du lac .   Le bouclement du périphérique autoroutier est plus que jamais un objectif str

Le beurre et l'argent du beurre

Jacques Jeannerat
Posté le 16.10.2013
Depuis quelques années, les autorités des cantons de Vaud et Genève, ainsi que les principales associations économiques des deux cantons, parlent d’une seule voix pour faire entendre à Berne les besoins de l’Arc lémanique en matière d’infrastructures autoroutières. Il paraît difficile de réclamer des aménagements majeurs pour notre région et de recommander en même temps un refus d’une hausse du prix de la vignette à 100 francs. Et ce d’autant que cela fait déjà 20 ans que la vignette n’a pas cha

Il est urgent d’inventer l’avenir

Alexandra Rys
Posté le 11.09.2013
  L’étude publiée ce jour étude - réalisée à la demande de la CCIG et d'autres partenaires - sur les possibilités de réaliser la Traversée du Lac par un partenariat public-privé (PPP) le montre : des solutions innovantes existent qui nous permettent de répondre, entre autres, à nos besoins en infrastructures. Mais elles ne s’élaborent pas en un jour. Comme l’a souligné avec beaucoup de pertinence le président du Conseil d’Etat Charles Beer à l’occasion de l’anniversaire des 60 ans de présenc

Traversée du Lac réalisable plus rapidement grâce à un partenariat public-privé

ccig@admin
Posté le 11.09.2013
Faute de moyens financiers au plan fédéral, plusieurs infrastructures visant à supprimer les goulets d’étranglement sur les routes sont reportées aux calendes grecques. C’est le cas  notamment de la Traversée du Lac. Des solutions alternatives de financement existent et méritent d’être prises en considération. Une étude démontre ainsi que la Traversée du Lac présente toutes les qualités requises pour une réalisation en partenariat public-privé, avec de nombreux avantages à la clé, dont une réali

Stratégie cantonale «Mobilités 2030»: Des solutions concrètes plutôt qu'un carcan de restrictions

Nathalie Hardyn
Posté le 15.03.2013
Au mois d’octobre passé, le Conseil d’Etat a publié et mis en consultation le document Mobilités 2030, supposé exposer la vision gouvernementale quant au futur de la mobilité dans le canton. La CCIG fondait de grands espoirs sur le projet de « stratégie multimodale » et, même si elle salue la volonté affichée d’enterrer la hache de guerre, elle déplore l’esprit anti-circulation qui imprègne le document. Un biais idéologique dangereux La nécessité de trouver des compromis sur les enjeux qui