FR
EN

Grand Genève : vers le premier réseau mondial de lieux de travail partagés ?

ShareThis
  • Date : Le jeudi 21 mai 2015 16:30-19:30
  • Lieu : CCIG, Boulevard du Théâtre 4, 1204 Genève
  • Organisation : Sofies, Ocalia, Econum et CCIG

Comment renforcer l’attractivité du Grand Genève tout en réduisant les nuisances liées à la saturation du centre-ville ? Les bureaux Sofies, Ocalia et Econum ont mené une étude d’opportunité sur la question et proposent de développer un réseau maillé de plus de 200 lieux de travail partagés, premier de son genre à l’échelle d’un territoire. Une présentation des principaux résultats de l'étude - à laquelle des membres de la CCIG ont répondu - et des témoignages viendront illustrer comment un tel réseau contribuera à améliorer notre qualité de vie, et quelle plus-value il représente pour les entreprises, les indépendants et les start-ups.

Ce projet est mené dans le cadre du programme INTERREG France-Suisse, en partenariat avec la CCIG et d’autres acteurs clés du territoire, dont le Grand Genève et l'ARC.


Programme
16h30 : Accueil
17h00 : Présentation des résultats du projet :
• Scénario de développement du réseau sur le Grand Genève | intervenants : David Rochat (Sofies), Franck Burdeyron (Ocalia)
• Impacts pour la qualité de vie, la compétitivité des entreprises et l’attractivité du territoire | intervenant : Jean Pouly (Econum)
17h20 : Témoignages et discussion :
• Quels espaces se développent pour répondre à l'évolution des nouvelles formes de travail? | intervenants : 2 opérateurs de lieux de travail partagés, Jérôme Borfiga (Regus) et Michaela Buschi (Voisins)
• Quel intérêt d'un réseau de lieux de travail partagés pour les entreprises, salariés et travailleurs solos ? Témoignages d’utilisateurs de lieux de travail partagés
18h20 : Conclusion :
• Prochaines étapes pour développer le réseau | intervenants: David Rochat (Sofies), Franck Burdeyron (Ocalia), Jean Pouly (Econum)
18h30 : Apéritif réseautage
19h30 : Clôture de l’événement

 

La participation est gratuite mais l'inscription obligatoire.

 

Retour