FR
EN

Aménagement : séduire entrepreneurs et financiers

ShareThis
Alexandra Rys
Posté le 10.06.2013
Opinions

Courant mai, le Conseil d’Etat a rendu public sa vision de l’aménagement du périmètre de la Caserne des Vernets, vitrine emblématique du futur quartier. Les 48'000 m2 du site seront dévolus au logement (1500) et à la réalisation de quelques équipements publics. Les investissements nécessaires seront conséquent, estimés à plus de 650 millions de francs.

 

Le lancement de cette opération amène deux constats. Le premier est que la composante financière apparaît dans un projet lié au PAV. Par l’organisation d’un concours d’investisseurs, l’Etat entrouvre enfin la porte à un acteur majeur de la mutation du secteur, sans lequel les plans urbanistiques les plus aboutis resteront dans les tiroirs. Cette avancée doit être saluée, même si les contraintes contenues dans l’appel d’offres publié apparaissent démesurées et de nature à faire, en l’état, échouer le processus.

 

Dans cette même veine financière, il serait souhaitable également que de claires règles du jeu soient rapidement proposées pour la valorisation foncière. Tous les acteurs s’accordent pour élaborer un Plan directeur du quartier s’articulant autour des espaces publics, mais la valeur sous-jacente des terrains ainsi « zonés » reste ignorée. Se passer d’un système de péréquation lié aux droits à bâtir est impossible et doit absolument devenir une priorité.

 

Le second constat trahit une autre inquiétude : l’absence des activités dans les projets présentés à ce jour. Qu’il s’agisse de la « Marbrerie » ou de la « Caserne », nulle trace de solution de relogement pour les entreprises. Or, pour créer le vide dans certains périmètres et permettre le renouvellement urbain, il faudra proposer des concepts innovants dans lesquels les entrepreneurs auront envie de se lancer.

 

Plus que jamais, le PAV reste un projet enthousiasmant. Il doit se nourrir de nouveautés et d’innovations et doit sans répit être au cœur d’une communication continue et percutante. Le lancement du projet « Caserne » s’inspire positivement de ces vertus incontournables. Reste à transformer l’essai et à offrir une véritable vision du projet à son dernier acteur, l’entrepreneur.

0 commentaire