FR
EN

Améliorer la circulation Jonction – Acacias

ShareThis
Nathalie Hardyn
Posté le 04.09.2013
Opinions
Nouvelles

Avec la rentrée, Genève se replonge dans un de ses sujets de prédilection : les embouteillages. La section genevoise du TCS vient de proposer trois « remèdes » pour améliorer la circulation entre la Jonction et les Acacias. Ce secteur est important pour l’économie locale, raison pour laquelle les milieux économiques avaient soutenu une pétition des habitants adoptée par le Grand Conseil fin juin et dont on attend une réponse de la part du Conseil d’Etat.

On dénombre dans cette zone beaucoup de commerces et d’entreprises dont l’accessibilité et les activités sont entravées depuis la modification du schéma de circulation aux alentours du pont Hans-Wilsdorf. Détours invraisemblables pour les chauffeurs-livreurs, accumulation de retards pour les services de dépannage, les témoignages sont nombreux. À la clé, ce sont des pertes de temps (et donc des pertes financières) pour ces entreprises et des employés stressés.

La section genevoise du TCS propose notamment de rétablir la circulation dans les deux sens sur la rue de l’Ecole-de-Médecine et affirme son soutien au projet de la Direction générale de la mobilité de réaménager la route des Acacias, projet toujours bloqué alors qu’il avait fait l’objet d’un large consensus. Pourtant, la circulation des transports publics et des véhicules privés, qui sortent de la ville serait facilitée, diminuant ainsi les pertes de temps, le bruit et la pollution.

Auditionné par la Commission des pétitions, le Président du conseil de la Fondation Hans-Wilsdorf déclarait « Construire un pont qui ne sert à rien n’est pas très intelligent. (…) ce pont n’honore pas son objectif et nuit aux habitants et aux commerçants. » Qu’ajouter de plus à pareille déclaration frappée au coin du bon sens ? Si ce n’est : que les choses changent, et vite !

0 commentaire