FR
EN

Traversée du Lac réalisable plus rapidement grâce à un partenariat public-privé

ShareThis
ccig@admin
Posté le 11.09.2013
Communiqués de presse

Faute de moyens financiers au plan fédéral, plusieurs infrastructures visant à supprimer les goulets d’étranglement sur les routes sont reportées aux calendes grecques. C’est le cas  notamment de la Traversée du Lac. Des solutions alternatives de financement existent et méritent d’être prises en considération. Une étude démontre ainsi que la Traversée du Lac présente toutes les qualités requises pour une réalisation en partenariat public-privé, avec de nombreux avantages à la clé, dont une réalisation plus rapide de l’ouvrage. L’étude a été réalisée sur mandat conjoint octroyé par la Fédération des Entreprises Romandes Genève (FER Genève), la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (CCIG), la Fédération genevoise des métiers du bâtiment (FMB), la Fondation Genève Place Financière, Retraites populaires, Losinger Marazzi, UBS et economiesuisse.

Un partenariat public-privé permet de réaliser la Traversée du Lac avant 2030
Avec près de 270 jours de bouchons par an, le bassin genevois est l’un des plus embouteillés de Suisse. La situation empirera si rien n’est entrepris. D’ici à 2030, 200'000 habitants supplémentaires – dont 100'000 pour le seul canton – sont attendus dans la région franco-valdo-genevoise ; les déplacements augmenteront de près de 26% dans cet intervalle, selon les études de l’Etat de Genève. Aussi, la Traversée du Lac fait partie intégrante du plan stratégique « Mobilités 2030 » du Conseil d’Etat genevois, adopté au printemps dernier, pour répondre à ces besoins de mobilité croissants. Cet ouvrage n’ayant pas été retenu dans le deuxième paquet de la Confédération pour la suppression des goulets d’étranglement, il est donc opportun d’envisager le partenariat public-privé (PPP) comme une solution alternative. En effet, toutes les conditions nécessaires pour une réalisation par un PPP de la Traversée du Lac sont réunies, selon l’étude effectuée par un consortium d’experts piloté par ProgTrans AG.

 

Lire le communiqué de presse intégral
Lire le résumé de l'étude
Lire le rapport complet (2 Mo)

0 commentaire