FR
EN

Logement : horizon dix ans (minimum) !

ShareThis
Charles Lassauce
Posté le 05.03.2014
Opinions

L’OCSTAT vient de publier les statistiques 2013 des constructions de logements. Genève a mis à disposition de la population 1288 logements, soit un recul de 562 unités en un an. Une lueur d’espoir vient cependant des nombreuses autorisations délivrées (1615 habitations) et chantiers en cours (3672 logements).

 

C’est également avec une projection vers l’avenir que s’est déroulée hier soir la présentation publique du projet des Cherpines, sur les communes de Plan-les-Ouates et Confignon. Après l’adoption par le Conseil d’Etat du plan directeur de quartier fin 2013, un point de situation s’imposait.

 

Des nouveautés, il y en eut peu au cours de cette réunion pour qui suit le projet depuis son origine. Le tram Saint-Julien passera bien au centre du nouveau quartier, il n’y aura aucun trafic de transit par le choix de voiries circulaires ou en cul-de-sac, des commerces de proximité sont envisagés et les immeubles resteront de faible hauteur, entre trois et six étages sur rez, organisés en îlots. La destination de la zone sportive reste indéterminée, des études étant en cours au niveau cantonal pour identifier le besoin en infrastructures.

 

En définitive, la confirmation la plus réjouissante est celle venant de la Berne fédérale, qui prévoit le financement de la suppression des goulets d’étranglement du tunnel de Confignon et de la douane de Bardonnex, ainsi qu’une participation financière à la construction du tram transfrontalier de Saint-Julien.

 

Trois mille logements potentiels sont donc attendus aux Cherpines. Voilà de quoi améliorer les statistiques genevoises. Toutefois, le premier logement mis à disposition est prévu pour… 2020, soit plus de dix ans après le déclassement en zone de développement par le Grand Conseil ! Genève étouffe dans son cadre législatif et réglementaire. Il est urgent de le réformer et d’alléger tant le processus d’urbanisation que l’arsenal des exigences techniques qui nécessitent une pléthore d’études et engendrent des coûts de construction décuplés. Pour qu’enfin Genève réponde à la demande de sa population : des logements pour tous.

0 commentaire