FR
EN

Bâtir plutôt que combattre

ShareThis
Jacques Jeannerat
Posté le 17.06.2015
Opinions

Nous avons pris acte avec satisfaction du très net rejet – à 71% - de l’initiative « sur les successions ». Le message de la population est clair et peut se décliner en trois constats : rejet des entraves à la transmission des entreprises, refus de nouveaux impôts et respect de la solidarité familiale. Ni la criante méconnaissance des initiants quant aux réalités de l’entreprise ni l’aberration d’une triple imposition du même franc n’ont manifestement échappé aux votants.

Le refus de cette initiative s’ajoute aux nombreux revers déjà essuyés lors de précédents scrutins par la coalition de partis qui soutenaient ce texte. Cette nouvelle Berezina mettra-t-elle enfin un terme à cette vague d’initiatives aux effets néfastes ? C’est à souhaiter. Les équilibres fiscaux sont instables et toute nouvelle charge fiscale est de nature à fortement détériorer les conditions cadre du canton et du pays. Sans parler de la mise en œuvre de la votation du 9 février 2014, pour laquelle on ne peut qu’espérer arriver à limiter la casse.

Plutôt que passer leur temps à combattre des propositions farfelues, les milieux économiques, dont la CCIG, aspirent à travailler sur les dossiers importants qui vont forger l’avenir économique de notre région et de notre pays, notamment la troisième réforme de l’imposition des entreprises. Et, dans le monde troublé et en mutation rapide dans lequel nous évoluons, il y a fort à faire…

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés