X
Menu

Genève Aéroport : répondre aux besoins existants

Jacques Jeannerat
Posté le 16/07/2015
Opinions

Genève Aéroport a compté plus de 15 millions de passagers en 2014. Ce chiffre montre le dynamisme de notre région et ses attentes en matière de relation au monde. La vocation d'un aéroport n'est pas la croissance absolue, mais bien de satisfaire les besoins en matière de transport aérien des personnes et des marchandises.

Notre aéroport en 2014, ça a aussi été :
•    134 destinations desservies,
•    57 compagnies aériennes de ligne,
•    79 000 tonnes de fret,
•    un chiffre d'affaires de 404 millions de francs,
•    110 millions d'investissements,
•    environ 10 000 emplois, au travers de quelque 200 entreprises sur site,
•    Genève Aéroport comptant lui-même 930 collaborateurs.

A ces chiffres, il faut ajouter le fait que l'aéroport procure du travail à de nombreuses entreprises de la région. Parmi elles, il y a des prestataires de services et de nombreux mandataires appelés à fournir des travaux pour l'aéroport.

En 2014, le fret aérien a augmenté de 7% par rapport à l'année précédente. Ce résultat permet, d'une part, de mettre sous les projecteurs la qualité du tissu économique d'exportation de notre région et, d'autre part, la capacité des transporteurs aériens, des transitaires et de Genève Aéroport à répondre aux besoins. Merci à tous ces acteurs !

La vocation de l’aéroport étant de satisfaire à la demande de la région en matière de transport aérien, Genève Aéroport a l’obligation, en vertu de sa concession fédérale, d’adapter en permanence son infrastructure à cette demande. C'est dans ce contexte qu'est attendue la réalisation de l’Aile Est de l’aérogare qui remplacera le « pavillon gros-porteurs » – provisoire depuis près de 40 ans ! – et qui, amélioration qualitative et non quantitative, ne générera par elle-même aucun passager ou mouvement d’avion supplémentaire.

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés