FR
EN

Les zones franches restent « suisses » !

ShareThis
Jacques Jeannerat
Posté le 09.09.2015
Opinions

Lors de la consultation sur les ordonnances de mise en œuvre du projet «Swissness», en 2014, la CCIG avait insisté sur la nécessité de conserver les zones franches dans le périmètre « Swissness ». Elle se réjouit de ce que le Conseil fédéral a suivi le même raisonnement.

En effet, la plus grande part du lait utilisé par les Laiteries réunies et de nombreuses cultures maraîchères sont localisées dans les zones franches. Historiquement, les Laiteries réunies ont toujours travaillé avec du lait « de zone ». Tant celles-ci que l’Union maraîchère genevoise ont besoin de cette production pour atteindre la masse critique nécessaire et ne pas perdre des parts de marché. Notons au passage que tous les produits agricoles cultivés dans les zones franches répondent aux normes de production suisses.

Ces deux coopératives agricoles représentent un nombre non négligeable d’emplois, qu’il s’agit de conserver. En outre, les produits de zone font partie des produits de proximités que le consommateur recherche de plus en plus.

1 commentaire

michel
Posté le 09.09.2015
Pendant que l'on favorise les zones franches, les paysans vaudois ferment leurs exploitations. Un paysans vend ses 100 vaches: «Le lait c'est fini!» Patrick Gindroz gérait une des plus grandes fermes laitières vaudoises. 900'000 litres en moins par année. est-ce la concurrence des zones franches moins cher ? http://www.tdg.ch/suisse/Un-paysans-vend-ses-100-vaches-Le-lait-c-est-fini/story/15928629

Les commentaires sont modérés avant d'être publiés