FR
EN

Métiers de demain : quels besoins des entreprises ?

ShareThis
Jacques Jeannerat
Posté le 06.10.2015
Opinions

On estime que plus de la moitié des écoliers actuels pratiqueront, une fois diplômés, des métiers qui n'existent pas encore aujourd'hui. La vitesse de l’évolution technologique est responsable de l’émergence d’une partie de ces nouveaux métiers, mais la gestion des risques, tant économiques qu’environnementaux ou encore tous les aspects liés au bien-être physique et mental des individus, génèrent également nombre de nouvelles professions.

Dans le même temps, Genève, comme la Suisse, tire une large part de son attractivité de la présence sur son territoire de travailleurs hautement qualifiés. C’est dire que les attentes des entreprises face au système de formation sont élevées.

Encore faudrait-il s’entendre sur la définition des compétences : compétences techniques ou savoir-être, que les Anglo-Saxons appellent soft skills ? L'économie est-elle en mesure de définir précisément ses besoins ? Et le système de formation, pour sa part, est-il en mesure d’anticiper les besoins de l'économie ou est-il condamné à avoir toujours un train de retard ?

La capacité d’une économie de répondre à ce défi déterminera vraisemblablement dans les années à venir sa capacité à innover et, donc, à rester concurrentielle à l’échelle planétaire.

Le thème des métiers de demain et de leur identification fera l’objet d’un des ateliers de la Journée de Genève du 5 novembre prochain. Afin d’apporter des éléments d’appréciation concrets, liés à la pratique de votre entreprise, nous serions heureux que vous preniez quelques instants pour compléter notre sondage. Les résultats en seront commentés pendant l’atelier.

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés