FR
EN

2016, un courageux tournant budgétaire?

ShareThis
Charles Lassauce
Posté le 17.11.2015
Opinions

La présentation par le Conseil d’Etat du projet de budget 2016 du canton a mis en émoi le landerneau genevois. Après tant d’années lors desquelles la gestion des finances de l’Etat a ressemblé au métaphorique tonneau des Danaïdes, des mesures visant à endiguer l’hémorragie des charges publiques ont été annoncées. Afin de réduire le déficit structurel qui empêche une saine gestion, l’Exécutif cantonal a notamment choisi de limiter l’augmentation salariale des collaborateurs de la fonction publique, entre autres en suspendant l’annuité annuelle et l’allocation de vie chère.

Le budget de l’Etat se compose de plus de 60% de dépenses liées aux salaires des employés de la fonction publique ou des entités subventionnées, ainsi qu’on peut le voir dans les chapitres 30 « charges de personnel » et 36 « subventions ». Il est parfaitement illusoire d’espérer rétablir des comptes de l’Etat structurellement viables – c’est-à-dire potentiellement équilibrés – en l’absence d’action sur le poste de dépense principal. En cela, les choix effectués, qui préservent les salaires actuellement versés mais n’accordent pas les augmentations prévues par la machine infernale des mécanismes salariaux automatiques, sont clairement adaptés et préservent l’emploi.

Une fois n’est pas coutume, l’Etat semble quitter sa bulle onirique pour rejoindre la réalité économique connue de tous les entrepreneurs. Point de salut sans mesures drastiques, la survie de l’entreprise et des emplois qui en dépendent est souvent conditionnée à des sacrifices autrement plus importants qu’une stagnation salariale ou un élargissement modéré de l’horaire de travail. Cette prise de conscience doit être encouragée.

L’objectif majeur de cette fin de décennie sera la réussite de la troisième réforme de la fiscalité des entreprises qui consacrera l’abolition des statuts fiscaux cantonaux. Plusieurs dizaines de milliers d’emplois sont en jeu à Genève. La pression sur les finances publiques sera incontournable et les autorités se doivent de retrouver des budgets assainis sans délai. Les options développées dans le projet de budget 2016 devraient y contribuer et marqueraient un tournant stratégique essentiel.

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés