X
Menu

Plus que jamais nécessaires...

Jacques Jeannerat
Posté le 02/03/2016
Opinions

Les votations de dimanche ont notamment porté sur trois conditions cadre essentielles pour Genève : la fiscalité (allégements fiscaux), les finances publiques (mesures d’économie de l’Etat) et le logement (Vernets). Sur tous ces points, la CCIG est satisfaite du résultat des votations.

En effet, nous maintenons que les allégements fiscaux sont un outil de promotion économique et de maintien de l’emploi nécessaire pour soutenir le dynamisme et la diversité de l’économie genevoise. Quant aux deux mesures (sur trois) d’économie validées par la population, à défaut de rétablir les finances publiques, elles ont valeur de symbole en donnant aux autorités le clair message de mettre fin à la crise des dépenses que connait le canton depuis plusieurs années : Genève a le devoir d’effectuer des choix dans ses dépenses, pour combler le déficit structurel qui pèse sur ses finances malgré les recettes par habitant les plus élevées de Suisse. Cet encouragement populaire devrait permettre au Conseil d’Etat de poursuivre plus sereinement les réformes structurelles indispensables pour le canton.

Car, ainsi que l'a démontré notre Enquête conjoncturelle, publiée en début de semaine, 2015 a été une année difficile pour l’économie genevoise. La chimie, l’énergie & environnement, le tourisme et le commerce de détail (ces deux derniers particulièrement affectés par le franc fort) ont souffert plus que la moyenne des entreprises. Mais, comme l’an dernier, cela a aussi été le cas de la banque, de l’horlogerie ou de la chimie. Plus inquiétant, ces dernières sont largement pessimistes pour 2016. Or, ce sont les secteurs traditionnellement générateurs de recettes pour le ménage genevois.

Plus que jamais toutes nos attentions doivent porter sur les conditions cadre, seules à même d’atténuer les effets de la conjoncture.

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés