X
Menu

Les Genevois veulent leur Traversée du Lac

CCIG
Posté le 06/06/2016
Communiqués de presse

La Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (CCIG) salue l’adoption par les électeurs genevois de l’initiative 157 « OUI à la grande traversée du lac ». Après des années de débats enflammés, les électeurs ont envoyé ce jour un double signal aux autorités politiques : aux autorités cantonales, ils ont dit que toutes les mobilités doivent être développées, aux autorités fédérales, ils ont dit que le dossier doit maintenant être sérieusement pris en considération à Berne.

Pour toutes les mobilités

Les Genevois veulent que le canton se dote d’un périphérique autoroutier, pas parce qu’ils pensent que l’avenir de la mobilité réside dans le « tout à la voiture », mais parce qu’ils ont compris que, pour se développer de manière harmonieuse, notre agglomération a besoin d’une politique des transports qui prenne en considération toutes les mobilités. Pour développer les transports publics et la mobilité douce, pour favoriser une renaissance qualitative des centres urbains, il est indispensable d’évacuer le trafic de transit sur un périphérique qui canalisera la circulation. Toutes les projections montrent que la demande de mobilité poursuivra sa progression en raison de notre dynamisme démographique et économique. Il est donc nécessaire de prévoir aujourd’hui les infrastructures de transport dont nous aurons besoin demain.

Signal pour Berne

Ce jour, les Genevois ont également envoyé un signal clair à la Confédération, dont dépend le réseau des routes nationales. Plus personne, à Berne, ne pourra désormais invoquer l’indécision des Genevois.

L’initiative « OUI à la grande Traversée du lac », lancée par le PLR et le PDC, a bénéficié du soutien actif de nombreuses associations économiques et professionnelles, dont la CCIG, de groupements liés à la mobilité et de tous les partis politiques genevois exception faite des partis de gauche. Rédigée en termes généraux, elle propose la réalisation d’une grande traversée permettant le bouclement autoroutier du lac, ainsi que la mise en œuvre de mesures d’accompagnement destinées à aménager de manière harmonieuse et équilibrée les communes riveraines. Elle prévoit également la réalisation d’espaces verts, l’amélioration de l’efficacité des TPG et la possibilité d’étudier le partenariat public-privé comme moyen de financement.

 

Pour tout renseignement complémentaire, Nathalie Hardyn,  n.hardyn@ccig.ch et Jacques Jeannerat,  jp.jeannerat@ccig.ch se tiennent à votre disposition.

 

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés