FR
EN

La Genève internationale, c’est vital !

ShareThis
Vincent Subilia
Posté le 06.07.2016
Opinions

En ces temps marqués du sceau d’une concurrence accrue, les efforts déployés par les autorités publiques – aux trois échelons du pouvoir politique – en faveur de la consolidation de la « Genève internationale » sont aussi remarquables qu’indispensables. Ainsi, les budgets adoptés pour la rénovation du Palais des Nations, comme des nombreuses organisations internationales nécessitant une revalorisation de leurs bâtiments, constituent une réjouissante nouvelle pour la pérennisation de l’attractivité genevoise.

Cette « Suisse internationale par Genève » constitue un rare privilège, que nombreux nous envient ; sans évoquer les bénéfices non quantifiables qui font de Genève la plus petite des grandes villes, le secteur public international représente, en termes strictement économiques, quelque 30 000 emplois et plus de 3 milliards de dépenses annuelles

Comme le rappelaient les représentants onusiens lors d’un récent séminaire organisé par la CCIG, les travaux de rénovation du parc immobilier de la famille des Nations Unies, ainsi que les projets associés à ceux-ci, constituent
pour leur part des investissements de plus de 2 milliards. Une manne pour nos entrepreneurs, qui se voient ainsi en position de faire savoir leur savoir-faire au gré des procédures d’adjudications qui seront conduites.

Mais la proximité des organisations internationales recèle encore d’autres bénéfices pour nos entrepreneurs. Ainsi, les dispositifs développés par certaines d’entre elles peuvent se révéler d’une grande utilité pour la communauté des affaires genevoises ; c’est par exemple le cas des systèmes d’identification des risques ou d’annonce des appels d’offre développés par le Centre du commerce international.

Genève vit de son ouverture au monde, à laquelle les autorités politiques ont confirmé leur attachement. C’est donc sous nos yeux que se poursuivra la négociation des enjeux commerciaux, mais également sanitaires, développementaux
ou encore écologiques de demain.

Permettre à nos entrepreneurs de tirer parti de cette proximité qui fait la richesse de notre Cité, telle est également
l’ambition de la CCIG.

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés