FR
EN

«AVSplus», mais un moins pour les entreprises

ShareThis
Jacques Jeannerat
Posté le 21.09.2016
Opinions

Gare aux titres trompeurs : sous l’intitulé « AVSplus pour une AVS forte », on serait tenté de donner ce coup de pouce aux seniors. Mais là, l’Union Syndicale Suisse ne s’y prend pas de la bonne manière.

L’initiative demande, rien moins, qu’une hausse de 10% de toutes les rentes sous forme de supplément ! 235 francs pour les personnes seules, 350 francs pour les couples. Pour ce cadeau « empoisonné », elle suggère une ponction salariale supplémentaire de 0,8%, payée paritairement. Au moment où l'économie nationale est à la peine, renchérir le coût du travail linéairement n’est sûrement pas la solution.

Le comble, c’est que les rentiers les plus précarisés verraient leurs prestations complémentaires réduites ! La fiscalisation de cette allocation généreuse ferait même fondre leur revenu disponible. Ultime écueil du texte : il n’esquisse que des financements boiteux pour mettre à disposition les 5,5 milliards de francs nécessaires chaque année. Tout cela ne ferait donc qu’aggraver à terme la situation déjà catastrophique de la caisse AVS.

Non, ce qu’il faut sans tarder, c’est réfléchir à l’avenir de nos assurances sociales. Ayons à l’esprit que le nombre d’actifs ne suffira bientôt plus à combler celui des retraités, avec un vieillissement devenu inéluctable. Plus on tombera dans des pièges comme celui tendus par l’USS, plus on retardera la résolution des problèmes structurels.

Pour toutes ces raisons, le CCIG recommande à chaque citoyen de glisser un NON de «plus» dans l’urne !

 

 

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés