FR
EN

Avançons sans précipitation !

ShareThis
CCIG
Posté le 24.10.2016
Nouvelles

L’échéance pour l’échange automatique de renseignements fiscaux approche pour les banques suisses. Le Conseil fédéral doit bientôt adopter sa version définitive, en vue d’une application de la procédure dès 2017. Aux établissements de collecter des données sur les avoirs de nombreux clients étrangers à l’attention de l’administration fédérale.

Interrogé ce lundi dans « la Tribune de Genève », le directeur de l’Association de banques privées suisses Jan Langlo demande au gouvernement «de se préparer au partage de données fiscales avec circonspection». Il met en avant le fait qu’un client qui part vers d’autres cieux fiscaux ne revient pas.

La CCIG partage un avis similaire : si les échanges d’informations sont désormais incontournables, il s’agit de les faire sans précipitation et avec minutie, afin d'éviter de faire fuir des clients indispensables à notre économie.

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés