FR
EN

Des frontaliers pas toujours bienvenus !

ShareThis
CCIG
Posté le 17.10.2016
Nouvelles

La directive pour la préférence cantonale commence à produire ses effets à Genève dans le secteur privé. Les frontaliers ont de plus en plus de mal à trouver un emploi, relate le journal « le Temps ». Mais il ne s’agit pas toujours de Français, de nombreux Suisses vivant de l’autre côté de la frontière l’apprennent à leurs dépens.

Pour la CCIG, le principe général d’une préférence cantonale peut se justifier, pour autant que cela ne se fasse pas au détriment des bilatérales. L’idée d’une stigmatisation d’une part de la population dans le Grand Genève n’est pas non plus souhaitable.

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés