X
Menu

Les banques frileuses, mais pleines d'atouts

CCIG
Posté le 11/10/2016
Nouvelles

Les sentiments des banquiers et autres métiers de la finance sont plutôt moroses, au vu de l’enquête conjoncturelle présentée ce matin par la fondation Genève Place Financière. Et les perspectives pour 2017 se révèlent assez sombres.

En cause notamment, les incertitudes liées à la fiscalité des entreprises, dont la réforme RIE III et les innombrables réglementations qui obligent à renforcer la «compliance».

Dans son discours, le président Yves Mirabaud a également mis en avant trois points cruciaux à intégrer à terme : la sécurité juridique, l’innovation et les talents.

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés