FR
EN

La campagne pour RIE 3 est lancée!

ShareThis
Communiqué de presse
Posté le 01.12.2016
Opinions

Nous relayons ce communiqué de l'association suisse des banquiers

Troisième réforme de l’imposition des entreprises: ce n’est pas le moment de laisser le champ libre à la gauche


Les entreprises, leurs contributions fiscales et leurs places de travail font l’objet d’une âpre concurrence internationale. La Suisse s’est rendue très attrayante, entre autres par une fiscalité cantonale pragmatique basée sur les entreprises. Mais comme les règles spéciales qui prévalaient ne sont plus acceptées au plan international, les cantons doivent adapter leurs systèmes fiscaux. Ils ont désormais besoin d’instruments et de moyens financiers pour atténuer les modifications du système. C’est exactement ce qui est inclus dans la troisième réforme de l’imposition des entreprises sur laquelle l’électorat suisse se prononcera le 12 février 2017. Cette réforme est déterminante pour le succès futur de la Suisse, puisque c’est maintenant qu’est établie la trajectoire fiscale que nous suivrons pendant les prochaines décennies. De longues négociations ont précédé le projet. Le compromis est soutenu par l’UDC, le PLR, le PDC, le pvl, le PDB, economiesuisse, l’Association des arts et métiers, Interpharma, SwissHoldings, Swissmem, scienceindustries et la Conférence des directrices et directeurs cantonaux des finances. Les partis de gauche ont en revanche déposé le référendum. Cela risque de mener à une situation désastreuse, car il n’y a pas d’alternative. En cas d’échec de la réforme aux urnes, les cantons devront de toute façon adapter leurs règles spéciales, mais ne disposeront ni d’instruments ni de moyens financiers pour le faire. La gauche fait donc face au centre et aux partis bourgeois. Même si la réforme fiscale semblait être bien engagée au départ, l’issue demeure incertaine. En effet, la gauche fait actuellement preuve de plus d’engagement et mobilise fortement. Comme l’initiative contre l’immigration de masse, le vote du Brexit et l’élection de Donald Trump nous l’ont démontré: la mobilisation est essentielle.C’est pourquoi il est important que le monde économique se mobilise aussi activement. Voici ce que vous pouvez faire:
* Inscrivez-vous pour soutenir la réforme fiscale sur www.steuerreform-ja.ch/fr et suivez la
campagne sur Facebook / Twitter.
* Parlez de la réforme et mobilisez votre entourage. Utilisez à cet effet l’argumentaire.
* Allez voter le 12.02.2017.

Association suisse des banquiers: Kuno Hämisegger / Affaires publiques Suisse. Martin Stucki / Responsable Campagnes
www.swissbanking.org

 

 

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés