X
Menu

Le logement : condition cadre nécessaire à la prospérité

Alexandra Rys
Posté le 28/02/2017
Opinions

Le fait que Genève compte quatre emplois pour trois personnes actives résidentes est le signe que le canton est attrayant pour les entreprises. Pour la CCIG, ce n’est pas un problème mais un atout : nous devons nous en féliciter et cultiver cette attractivité. Ce qui est problématique, toutefois, est le fait que le canton n’arrive pas à loger tous ses travailleurs. A cet égard, pour la CCIG, le logement fait indubitablement partie des conditions cadre nécessaires à notre prospérité économique.

C’est dans cet esprit que la Chambre a, conjointement avec le département de l’aménagement, du logement et de l’énergie (DALE), mandaté l’Université de Genève et la Haute école de gestion pour analyser l’impact du lieu de résidence sur la consommation de biens et services. La question posée dans cette étude est simple : parmi les personnes qui vivent dans le Grand Genève mais travaillent dans le canton, quelle proportion d’entre elles reviendraient s’établir dans le canton et quel en serait l’impact sur l’économie cantonale ?

Comme on s’en doutait, l’insuffisance de logements disponibles à Genève a causé l’exil d’un grand nombre de ménages, notamment de ceux désireux d’être propriétaires de leur logement (n’oublions pas qu’à Genève, le taux de logements occupés par leur propriétaire est l’un des plus bas de Suisse). En effet, environ un tiers des personnes interrogées travaillant à Genève habitaient Genève avant de s’installer dans le Grand Genève. A conditions comparables de logement et de qualité de vie, 39% des sondés envisageraient de venir vivre dans le canton.

Le retour de ces ménages rapporterait à l’économie du canton entre 530 et 700 millions dus à la consommation des ménages, soit l’équivalent de 1,1 à 1,5% du PIB.

L’étude met également en lumière la volonté des personnes interrogées de conserver leur qualité de vie si elles revenaient à Genève, c’est-à-dire d’accéder à des logements abordables dans un environnement agréable. La CCIG a toujours soutenu que densité de logements peut aisément rimer avec qualité : cette étude livre donc une belle incitation à avancer dans cette direction, en alliant quantité et qualité.

Pour consulter les résultats détaillés de l’étude, présentée le 7 février 2017

Retrouvez la vidéo faite lors de la conférence de presse à la CCIG :  http://tinyurl.com/h9my2aq

 

 

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés