FR
EN

Vous êtes pour RIE3 ? Dites-le !

ShareThis
Jacques Jeannerat
Posté le 01.02.2017
Opinions

RIE3 n’est certainement pas une loi parfaite, personne ne l’a jamais prétendu. Cela doit-il justifier de la refuser ? Au vu des enjeux, assurément non. Il faut la prendre pour ce qu’elle est : une loi-cadre qui définit les contours de l’action des cantons, dans la droite ligne du fédéralisme.

Que tous ceux qui n’aiment pas les mesures compensatoires prévues se réjouissent : la version genevoise de la mise en application de la réforme, telle qu’examinée actuellement par la commission spécialisée du Grand Conseil, ne les utilise guère… Pas de NID, une patent box anémique, seul l’encouragement à l’innovation, un des atouts de notre canton, est valorisé.

Quant à ceux qui redoutent les pertes financières pour la collectivité publique, s’ils jouent de la calculette (ou s’ils lisent la dernière brochure fiscale de la CCIG), ils constateront qu’après 2009 – date de la baisse, à Genève, de l'impôt sur les personnes physiques – les recettes fiscales ont non seulement rattrapé leur niveau d'avant la baisse, mais elles l’ont même dépassé, en seulement trois ans. Comparaison n’est pas raison, mais l’empirisme a des vertus qui méritent d’être considérées et qui laisse à penser qu’il en sera de même avec RIE3.

Une chose, cependant, est sûre : sans la réforme, notre tissu économique sera fortement affecté et la destruction d’emplois est assurée. Avec RIE3, la Suisse pourra continuer de régater avec des économies infiniment plus puissantes que la sienne.

Si vous partagez cette vision des choses et souhaitez rester tourné vers l’avenir, ne gardez pas cette opinion pour vous. Faites savoir pourquoi vous allez voter OUI à RIE3 !

 

2 commentaires

André Schneider
Posté le 01.02.2017
Le choix est simple : (1) on accepte le changement et nos politiciens se débrouillent pour empêcher les pertes et stimuler les recettes, ou (2) un certain nombre de gros contribuables (multinationales, etc.) sacrifient des places de travail ou pire partent vers des horizons plus cléments. La gauche n'a rien compris, comme d'habitude.
Dominique Salzmann
Posté le 02.02.2017
La presence de Mr Jeannerat dans tous les medias TV disponibles est indispensable. Des interviews ciblees (des entrepreneurs) pour accompagner sa presence sur les platforms TV. Des distributions de flyers dans les transports publics/gares/devant les commerces auraient du etre envisagees.

Les commentaires sont modérés avant d'être publiés