FR
EN

Genève au cœur du continent africain et de son dynamisme

ShareThis
Vincent Subilia
Posté le 15.03.2017
Opinions

Alors que s’ouvre ce dimanche, à Genève (et à guichets fermés), le « Africa CEO Forum », première manifestation privée africaine, on se réjouit que nombre d’entrepreneurs suisses se soient décidés à faire usage de cet événement unique pour tirer parti du potentiel conséquent que recèle l’Afrique.

On se félicitera surtout que Genève, place forte de la gouvernance mondiale, puisse s’ériger ainsi en capitale – certes éphémère – d’un continent marqué par le dynamisme de plusieurs des 54 pays qui le composent. Au-delà des retombées économiques majeures de ce congrès, sa tenue à Genève – terrain neutre, exempt de passé colonial et doté d’un solide capital de confiance – permet de consolider les liens historiques qui nous unissent à certains pays africains, à l’instar du Sénégal dont le Président sera présent (tout comme une cinquantaine de Ministres et Chefs d’Etats).

Il offre à Genève, et à la Suisse, représentée par notre conseiller fédéral en charge de l’économie, une précieuse vitrine de notre savoir-faire. Trop souvent réduite à la tragédie de ses conflits ou à une gouvernance défaillante, l’Afrique du Forum est au contraire celle d’un continent pluriel d’entrepreneurs qui, à l’image du magnat des télécommunications Mo Ibrahim (attendu à Genève), parvient souvent à transformer les difficultés en opportunités.

Une terre d’avenir, dont la croissance démographique (son 1.1 milliard d’habitants devant doubler d’ici 2015) n’a d’égal que le potentiel économique. En s’associant à cette opération, aux côtés de l’Etat de Genève et de Genève Tourisme et Congrès (dans la logique de coopération qui nous anime, y compris autour d’un stand commun), la CCIG entend modestement apporter sa contribution au développement économique prometteur d’une contrée méconnue, et donc répondre aux défis – y compris migratoires – auxquels nous sommes confrontés.

1 commentaire

CHEIKH ECHIOUKH
Posté le 15.03.2017
Je vous félicite, il faut oser.., bien que la suisse à tous les atouts pour mieux se positionner en Afrique. Genève et la Suisse doit se mobiliser pour intensifier leurs présences et y participer au développement de ce continent proche de 1heure et demi de Genève avec des potentiels immenses.

Les commentaires sont modérés avant d'être publiés