FR
EN

Réseauter : un investissement à long terme

ShareThis
Jacques Jeannerat
Posté le 22.03.2017
Opinions

«Je réseaute, tu réseautes…» : un néologisme de la langue française, mais l’une des clés du succès de l’entrepreneur depuis la nuit des temps. Désormais, on parle plutôt de networking. Dans une économie en mutation, il est indispensable de multiplier les relations d’affaires. Cela peut se faire lors d’un petit déjeuner, par les réseaux sociaux ou dans les coulisses d’une assemblée.

Pour certains patrons pressés, réseauter serait une perte de temps. Ils considèrent que serrer des mains ou manger des petits fours ne les aidera pas à payer leurs employés. Pas complètement faux, mais à terme, le calcul est erroné. Au début certes, le réseautage demande du temps, de la persévérance et un brin de chance. Mais souvent, une belle rencontre survient, et rien ne vaut l’expérience d’autrui. Si l’on convainc son interlocuteur, celui-ci peut vite devenir son meilleur client.

La règle n° 1 du réseauteur : être visible ! Plein de gens sont bourrés de talents, mais s’ils ne se font pas connaître au-delà de leur bureau, le monde alentour ne pourra que les ignorer. Certes, savoir se vendre n’est pas inné, mais c’est en forgeant qu’on devient forgeron. «Nous possédons tous une boîte à outil, il est peut être nécessaire d’en faire l’inventaire, afin d’utiliser pleinement son potentiel», disais-je récemment lors d’un discours.

Règle n° 2 : savoir s’occuper de son réseau comme d’une plante qu’il faut arroser soigneusement. En ce début de printemps, pensons à cette image. Relancer périodiquement une personne ou partager un verre peut s’avérer payant. J’en veux pour preuve le récent succès de la soirée annuelle du Club de Réseautage Romand. Et les occasions ne manquent pas. Si vous ne l’avez pas encore fait, il n’est pas trop tard pour s’inscrire à l’Assemblée générale de la CCIG qui aura lieu le 10 avril à Palexpo. Et bien sûr au Dîner annuel qui suivra : ce buffet convivial donnera l’opportunité à chaque membre de nouer des contacts. Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de côtoyer plusieurs centaines de cadres et dirigeants. Alors, réseautez !

1 commentaire

Gérald Bornand
Posté le 22.03.2017
Cher Jacques, Je partage entièrement ton point de vu sur ta vision du réseautage ou plutôt du networking qui se construit dans la durée et permet d'acquérir des relations professionnelles constructives et solides basée sur la Confiance. Au nom du bureau et en tant que Président du Club de Réseautage Romand (C.R.R.), je profite de l'occasion pour te remercier très sincèrement de la mention de notre soirée dans ton article fort intéressant sans oublier ton soutien lors de ce magnifique événement auquel tu as pleinement contribué. Gérald Bornand - Président du Club de Réseautage Romand.

Les commentaires sont modérés avant d'être publiés