X
Menu

L’Assemblée générale de la CCIG ratifie la nomination de sa nouvelle directrice générale

CCIG
Posté le 11/04/2017
Communiqués de presse

La 152e Assemblée générale de la CCIG, réunie ce jour, a ratifié la nomination de sa nouvelle directrice générale, Frédérique Reeb-Landry. Elle a aussi accueilli son nouveau président, Juan Carlos Torres.

Conformément aux Statuts de la CCIG, il incombe à l’Assemblée générale de ratifier la nomination du directeur général. La 152e Assemblée générale de la CCIG a ainsi confirmé Frédérique Reeb-Landry, désignée par le Conseil de la Chambre lors de sa séance du 27 février dernier, au poste de directrice générale. Cette nomination fait suite à la demande de retraite anticipée de l’actuel directeur général, Jacques Jeannerat.

Née en 1965, Frédérique Reeb-Landry est titulaire d’un doctorat en pharmacie et d’un diplôme post-gradué en affaires réglementaires. Active au sein de Procter & Gamble depuis 1994, elle était la directrice générale des affaires publiques de P&G Suisse depuis février 2011.

Femme à l’esprit d’entreprise, Frédérique Reeb-Landry est active dans diverses associations économiques et patronales, telles que le Groupement des Entreprises Multinationales GEM, dont elle a été présidente de 2013 au début de cette année. Elle siège également au comité d’economiesuisse. Frédérique Reeb-Landry a, en outre, siégé auprès du Conseil de la CCIG pendant 8 ans, de 2007 à 2015.

Tant ses compétences professionnelles que la qualité de ses relations avec l’ensemble des partenaires de l’économie nous ont amenés à lui confier la direction de notre Chambre de Commerce.

Nouveau président

L’Assemblée générale a également été l’occasion du passage de témoin entre Pierre Poncet, président de la CCIG depuis mai 2013, et Juan Carlos Torres, élu par le Conseil de la Chambre lors de sa séance du 27 mars dernier.

Né à Barcelone en 1956, Juan Carlos Torres s’installe à Genève en 1960. Après une première expérience de l’univers horloger, il parfait son expertise et sa connaissance de l’industrie chez Vacheron Constantin dès 1981. Acteur majeur dans le développement de la plus ancienne manufacture horlogère au monde depuis lors, il en est nommé CEO en 2005. A ce poste, il est l’artisan du retour de Vacheron Constantin au premier plan de l’horlogerie mondiale. Conscient de l’importance de la transmission du savoir, il en fait sa vocation au sein de l’entreprise, en intégrant la formation d’apprentis horlogers et les ateliers des métiers d’art que sont la gravure, l’émail, le sertissage et le guillochage.

En 2012, Juan Carlos Torres est nommé Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres par l’ambassadeur de France en Suisse, au nom du Ministre français de la Culture et de la Communication.

Depuis le 1er avril 2017, il occupe les fonctions de président du Conseil d’administration de Vacheron Constantin et se consacre aux relations institutionnelles et aux partenariats avec les écoles et les universités ainsi qu’au traitement de la clientèle privée.

« L’environnement économique est devenu complexe, analyse le nouveau président de la CCIG. Les enjeux pour les entreprises sont aujourd’hui globaux et sociétaux. Cela doit nous conduire à penser autrement, à nous organiser différemment et à apporter des réponses nouvelles adaptées à cet environnement en mutation. La CCIG se doit d’être encore plus à l’écoute, prête au dialogue. Je souhaite qu’elle se positionne comme un partenaire naturel dans les questions économiques. »

Juan Carlos Torres, président de la CCIG, est disponible pour toute information complémentaire à l’adresse jc.torres@ccig.ch


Portrait de Frédérique Reeb-Landry
Portrait de Juan Carlos Torres

0 commentaire