FR
EN

Route des Nations : plus qu’une route, un aménagement urbain

ShareThis
Nathalie Hardyn
Posté le 12.04.2017
Opinions

Bonne nouvelle : la construction de la route des Nations au Grand-Saconnex pourra débuter dans les temps. Les riverains et les trois associations qui avaient fait recours contre l’autorisation de construire viennent de conclure un accord avec les autorités cantonales et communales. Ils ont par conséquent retiré leur opposition. On ne saura jamais si les recours étaient véritablement fondés et les recourants – en tout cas l’ATE (Association transports et environnement) – restent opposés au principe même de la création d’une route. Mais peu importe. Le plus important est que l’accord conclu est une bonne nouvelle pour les Saconnésiens qui pâtissent depuis bientôt 40 ans des nuisances du trafic de transit.

Dans cinq ans, la route, qui sera essentiellement en souterrain, sera terminée. La construction sera coordonnée avec la réfection de l’échangeur autoroutier situé plus loin et l’élargissement de l’autoroute. Le tram du Grand-Saconnex pourra alors être mis en chantier, puisque la loi prévoit que ce dernier doit être construit après la route des Nations.

À terme, le périmètre situé entre les organisations internationales et l’aéroport vivra donc une grande mutation. De nouveaux logements seront bâtis, de nouvelles activités économiques se développeront dans le prolongement de la façade aéroportuaire. Pour le Grand-Saconnex, cette mutation s’accompagnera d’un développement de l’offre de transports publics et de mobilité douce et d’une requalification des espaces publics. La qualité de vie des habitants en sera profondément améliorée.

Il faut bien le reconnaître : cette percée sur le front de la mobilité est une victoire à porter au crédit du conseiller d’Etat Luc Barthassat. Partisan de la concertation et tout à sa volonté de sortir notre canton de la guerre des transports, il a su mettre autour de la table, outre les magistrats du Grand-Saconnex, des adversaires acharnés de la mobilité individuelle. Prochaine étape pour le magistrat, tendre l’oreille et la main à ceux qui se sont récemment émus de son étrange annonce au sujet du U lacustre.

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés