FR
EN

Ne prenez pas la e-réputation à la légère!

ShareThis
Nicolas Grangier
Posté le 22.06.2017
Comptes rendus

Les réseaux sociaux, les e-mails et toutes sortes de plateformes en ligne, c’est l’avenir. Mais cela peut aussi ruiner sa réputation ou celle de son entreprise, si l’on n’est pas précautionneux. Stéphane Koch, conseiller en stratégie digitale, est venu le rappeler ce 22  juin à la CCIG.

Tout geste informatique ne doit pas être fait à la légère. Chacun d'entre nous peut devenir victime d’un hacker, voir son identité usurpée ou se faire attribuer des propos qui ne sont pas les nôtres. Et quand on réagit, le mal est déjà fait, car l’opinion publique nous a déjà condamnés. Dans la dernière campagne américaine, Hillary Clinton a perdu son élection présidentielle à cause d’erreurs de protection, qui ont sali sa réputation. Et la justice peut nous poursuivre pénalement, si l’on ne peut prouver notre innocence. Vies privée et professionnelle doivent donc être mieux cloisonnées.

Mieux vaut bien protéger ses données via des mots de passe sécurisés, faire des sauvegardes permanentes et surveiller ses supports mobiles. Quand on reçoit un message, le meilleur conseil est d’avoir du bon sens. Dès qu’il y a un soupçon, ne donnez pas suite à la procédure!

Dans une entreprise, la direction doit voir ce qu’elle communique ou non à l’interne. Et si elle le fait, faire prendre conscience à ses employés qu’ils ont une responsabilité sur l’image de leur société. Certaines PME ont vu leur réputation entachée au point de faire faillite. Mais avec la discipline requise, les réseaux sociaux ne peuvent que redevenir un plaisir.

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés