FR
EN

La prospérité de Genève dépend de celle de ses PME

ShareThis
Frédérique Reeb-Landry
Posté le 10.07.2017
Opinions

L'évolution du nom de la Chambre de commerce, d'industrie et des services de Genève illustre sa capacité à s'adapter aux mutations de l'économie. Le terme « industrie » a ainsi été ajouté en 1961, celui de « services», en 2006. A l'heure de la transformation digitale, nous devons continuer à prouver notre agilité à anticiper les enjeux auxquels vous, nos membres, êtes confrontés, en apportant des solutions.

Par la proximité que nous entretenons avec vous – et que nous souhaitons cultiver toujours davantage –, nous avons l'avantage d'être en première ligne de vos réalités. De cet observatoire privilégié, nous revendiquons la légitimité de porter haut et fort la voix des PME pour défendre les conditions cadre nécessaires à votre développement. Que cela soit sur la scène locale, régionale ou dans le cadre d'enjeux fédéraux.

Promouvoir 2500 entreprises membres, de même que défendre leurs intérêts, sont deux nobles missions sur lesquelles la CCIG a bâti sa crédibilité. Mais au-delà de ces sociétés elles-mêmes et de leur vitalité économique, il est surtout question de quelque 130 000 emplois, tous précieux. C’est aussi, plus généralement, un environnement de travail favorable, compétitif et innovant qui est en jeu.

Avec une totale indépendance, la CCIG s'engage pour l’attractivité économique de Genève. Aux quatre grands thèmes que sont l'aménagement, l'énergie, la fiscalité et la mobilité, nous allons être amenés à nous saisir d'autres dossiers d'importance. Pensons, par exemple, à la bureaucratie et aux réglementations galopantes, qui deviennent un véritable fardeau pour nombre de nos PME.

C'est donc avec détermination et dans le souci de s’appliquer à elle-même cette agilité que l’on attend aujourd’hui de toutes les entreprises, que la CCIG entend faire évoluer tant la gamme de ses prestations que l'étendue de ses batailles. Vos besoins et vos activités seront nos guides. Grâce à un comité de direction engagé et une équipe de professionnels tous dédiés à votre service, nous allons continuer à œuvrer à l'intérêt commun de notre tissu économique.

Je vous souhaite, chers membres, un très bon été à tous, qu’il soit récréatif ou actif.

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés