X
Menu

Fiscalité des entreprises: le monde politique genevois a les clés en mains

CCIG
Posté le 01/11/2017
Communiqués de presse

En annonçant l’entrée en vigueur d’un taux d’imposition des entreprises de 13,79% dès le 1er janvier 2019, le Conseil d’Etat vaudois fait montre de sa volonté de mettre en place sans plus tarder des conditions fiscales attractives pour les entreprises, mettant fin à l’incertitude néfaste qui prévaut depuis plusieurs années dans le domaine de l’imposition des entreprises.

La CCIG voit dans l'action forte du gouvernement vaudois un exemple à suivre. Il est nécessaire pour l’attractivité de Genève que notre canton s'accorde rapidement sur sa réforme de la fiscalité des entreprises et lève à son tour les incertitudes qui planent sur elles.

Il est urgent de réactiver le projet genevois issu de la table ronde mise en place par le Conseil d’Etat en 2016 afin que le processus législatif cantonal puisse reprendre dans les meilleurs délais.

La CCIG observe que le projet genevois et le projet fédéral de PF17, actuellement en consultation, sont parfaitement compatibles, notamment grâce à l'implication du Conseil d'Etat au plan fédéral.

Il ne reste donc plus qu’au monde politique à accorder ses violons rapidement. La tâche est sans doute moins aisée en période préélectorale, mais ce sera la clé pour garantir à Genève le maintien d’un tissu économique solide, créateur d’emplois. Cette capacité à s’entendre sur les enjeux primordiaux fait partie intégrante de l’attractivité d’un canton, attractivité que la CCIG s’emploie à défendre pour la pérennité de ses entreprises.

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés