X
Menu

Genève se penche sur l'énergie

Nicolas Grangier
Posté le 23/01/2018
Comptes rendus

C’est un beau succès pour le Grand Genève : la région transfrontalière va organiser les Assises Européennes de l’énergie à Palexpo du 29 janvier au 1er février.

Plus de 3500 participants sont attendus à cette manifestation, dont les précédentes éditions se sont tenues à Dunkerque et à Bordeaux. Les organisateurs annoncent 13 séances plénières et 110 ateliers, ainsi que la présence des ministres Doris Leuthard et Nicolas Hulot. Quatre régions européennes seront représentées (l’Allemagne, l’Espagne, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas).

Lors de la récente présentation de presse, Jean Denais, président du Genevois français, a rappelé certains objectifs chiffrés visés d’ici à 2030 : -40% de gaz à effet de serre et une hausse de la part d’énergies renouvelables de 32 à 40%. Pour le conseiller d’Etat Luc Barthassat, « tant la population que les entreprises ont des attentes en la matière ».

Ces Assises donneront l’occasion de signer Pact’Air, un traité qui impliquera 32 actions précises, dont le fameux PSIA de l’Aéroport. Le 2e concours GéoFab sur le partage de géodonnées dans le Grand Genève sera aussi lancé lors de la manifestation. « En plus des professionnels, le grand public est convié à des cafés-débats thématiques, ainsi qu’à un Programme off récréatif », a précisé le chargé de projets François Debluë.

L’accueil de cette manifestation se déroulera dans un contexte favorable: la Suisse commence à appliquer cette année sa Stratégie énergétique 2050. Depuis le 1er janvier, la rétribution tarifaire du consommateur est déjà passée de 1,5 à 2,3 francs du KWh pour soutenir le courant vert. La conscience collective ne devra plus être seulement un vœu pieux, mais une réalité du quotidien : il faudra réduire sa dépendance aux énergies fossiles, adopter des éco-gestes, éviter les consommations superflues et privilégier des modes de déplacement doux.

 

Programme à consulter sous www.assises-energie.com.

 

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés