FR
EN

Maintenir l’homme au centre des préoccupations

ShareThis
Juan-Carlos Torres
Posté le 05.09.2018
Opinions

ll y a belle lurette que la révolution numérique est en marche. De nouveaux acteurs voient le jour, inventant des business models qui supplantent les réseaux de vente et de services traditionnels et qui créent des relations directes entre consommateurs. Et les technologies d'impression 3D, bientôt disponibles pour un usage domestique, sont en passe de transformer le consommateur en producteur.

Aujourd'hui, ce n'est donc pas la digitalisation même qui interroge, mais la vitesse de l'évolution et les mutations de l'outil. L'avènement de l'intelligence artificielle – qu'elle s'applique à la conception des produits, à leur fabrication ou à la gestion des services – constitue le véritable défi. Il ne s'agit plus ici de parler de robots qui exécutent les tâches pénibles ou répétitives à la place d'êtres humains, mais bien de programmes suffisamment puissants et agiles pour se substituer à l'analyse humaine, tels ceux qui effectuent des recherches dans la jurisprudence à la place des avocats ou qui posent des diagnostics médicaux.

Comment notre société et nos entreprises vont-elles s'organiser face à l'arrivée de l'intelligence artificielle dans tous les domaines ? Quel rôle donner à l'avenir aux hommes et aux femmes dans nos entreprises ? On admet communément que 60% des jeunes qui entreront sur marché du travail en 2025 feront un job qui n'existe pas aujourd'hui. La formation – initiale ou continue – est donc appelée à jouer un rôle crucial à toutes les périodes de la vie. Ainsi, il est pertinent de vouloir introduire l'enseignement de l'informatique à l'école dès le plus jeune âge. Le corollaire de cette volonté est d'intéresser un plus grand nombre de femmes aux filières techniques, puisque c'est majoritairement la gent féminine qui s'occupe des petites classes.

ll est de notre responsabilité commune, à nous, entreprises, associations économiques et monde politique, de réfléchir à la place que l'être humain occupera demain dans l'économie. Car l'être humain doit rester au centre de nos préoccupations. C'est ce que la CCIG souhaite en accompagnant ses membres dans la réflexion et la définition de leur nouveau business model, rendu possible grâce aux nouvelles technologies.

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés