X
Menu

Mieux vaut prévenir que guérir

Nicolas Grangier
Posté le 05/12/2018
Comptes rendus

L’écoconception ? C’est l’intégration des critères environnementaux dès la phase de conception d’un produit afin d’en diminuer les impacts tout au long de son cycle de vie. Partant de ce thème, le 5e de la plate-forme d’écologie industrielle genevoise Genie.ch a émis plusieurs pistes de solutions.

En préambule, Julien Boucher, directeur associé d’EA Environmental Action, « il s’agit de prévenir les dégâts et non de les réparer a posteriori, en vertu de l’économie circulaire ». A son avis, il faut prendre en compte l’ensemble des critères, tels que la chaîne du froid et pas seulement l’emballage ou le matériau.

De son côté, Christophe Boussemart, manager à Nespresso, a mis en avant l’impact ambivalent des capsules de café. Au rang des atouts, il a cité le pré-dosage et la concentration et côté inconvénients, l’emballage des capsules et les déchets d’aluminium (malgré un recyclage dans les éco-points). En parallèle, un effort est mené dans l’obsolescence programmée et l’efficacité énergétique des appareils.

Enfin, Maude Friat, architecte à l’association Materiuum, a prouvé l’intérêt de composer avec l’existant dans certaines circonstances, en faisant de la réutilisation directe.

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés