X
Menu

Un dimanche pour booster le commerce local

Morgan Tinguely
Published on 26/08/2020
Views

Les magasins genevois ouvriront ce dimanche, un dimanche de rentrée qui tombe à point nommé pour les commerces genevois malmenés par la crise. On peut toutefois regretter que la communication mise en place autour de cet événement ait été si discrète.

Demandée avant la crise de la Covid-19, cette ouverture offrira un peu d'air frais aux commerces genevois et aux habitants du canton qui pourront profiter d’un des rares événements maintenus de l’été. Selon l’Office cantonal de la statistique, la situation du commerce de détail était mauvaise entre mars et juin mais jugée plus satisfaisante et en juillet 2020, malgré une contraction tant de la fréquentation que du volume des ventes. Pour le futur proche, l’évolution du commerce de détail sera très dépendant de la situation conjoncturelle induite par la Covid-19.

L’ouverture des commerces trois dimanches par an a été acceptée par deux fois par le peuple. Une première fois, en 2016, elle n’avait jamais été suivie d’effet car conditionnée à la conclusion d’une convention collective de travail étendue dans le commerce de détail, qui n’a jamais vu le jour. Une seconde fois en mai 2019, pour une période-test de deux ans. A la suite de quoi le Conseil d’Etat devra établir un rapport sur les effets de ces ouvertures dominicales. Ce rapport devrait être remis au Grand Conseil au mois d’octobre ce qui fait de ce dimanche 30 août le dernier pris en considération dans le rapport. Les deux autres ouvertures dominicales de l’année seront les 13 et 20 décembre 2020 et interviendront donc après la rédaction du rapport.

Dans les deux cas, la CCIG avait milité en faveur de ces ouvertures. En effet, si le centre-ville de Genève est « le plus grand centre commercial du canton », selon une expression souvent entendue, encore faut-il qu’il soit ouvert pour être attractif tant pour les clients que les commerces. Pérenniser l’activité de nos commerces est vital pour conserver un centre-ville vivant. La CCIG continuera de défendre ce cercle vertueux.

0 comment


Comments are moderated