X
Menu

La digitalisation estonienne, source d'inspiration

CCI
Published on 07/10/2020
Summaries

L’Estonie a beaucoup à enseigner à la Suisse en matière de digitalisation. Cet Etat balte doté d’à peine 1,3 million d’habitants, est un précurseur dans ce domaine et peut être qualifié de « digital nation ». Plusieurs de ses représentants ont pu l’exprimer lors du dernier market focus organisé par la CCIG. Il ne faut que quelques heures pour démarrer une entreprise et quelques minutes pour déclarer ses impôts, alors que 99 % des services publics sont en ligne. Ce marché a donc de quoi séduire des entreprises suisses qui veulent étendre leurs prestations dans le monde entier.

« Dans ce contexte, c’est un honneur d’autant plus grand pour la CCIG d’accueillir un événement hybride - alliant assemblée en présentiel et webinaire », se réjouit Vincent Subilia, directeur général de la CCIG. Le 1er ministre estonien Jüri Ratas en personne a tenu à enregistrer un message vidéo aux participants pour montrer sa fierté et sa volonté d'ouverture. « Les entreprises intéressées à développer leur digitalisation trouveront dans ce marché de multiples opportunités », estime Toomas Kukk, ambassadeur d’Estonie en Suisse.

D’ailleurs, la société allemande Kühne + Nagel, l’un des leaders de la logistique, a été attirée en 2006 déjà par ce pays. Pour son CIO Martin Kolbe, « ces technologies permettent d’améliorer sensiblement l’efficience et les coûts ». Même enthousiasme du côté de Gunvor Group, spécialisé dans le négoce de matières premières. « Nous y avons établi un centre de R&D informatique et investi dans des opérations très rentables », témoigne son chef des opérations et de l’informatique Eren Zekioglu.

Parmi les applications concrètes de cette économie, l’e-santé. Tallinn a notamment passé récemment un accord avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), basée à Genève, pour établir un « certificat international de vaccination Covid » intégrant une technologie blockchain sécurisée. A cette occasion, mentionnons que l’Estonie n’est pas seule sur les rangs puisque l'International Chamber of Commerce (ICC) et SGS ont élaboré l’AOK pass. Ce support fournit une copie numériquement authentifiée de ses dossiers médicaux, approuvée par un professionnel et accessible uniquement par l’utilisateur.

0 comment