X
Menu

Une plateforme pour étudier l’immunité et les conséquences de la COVID-19

Erik Simonin
Published on 01/12/2020
News

Le 26 novembre 2020, l’Unité d’épidémiologie populationnelle (UEP) des Hôpitaux universitaires de Genève a lancé, en collaboration avec l’Université de Genève, la plateforme internet sécurisée Specchio-COVID-19. Celle-ci permettra d’assurer un suivi sur le long terme des participants aux enquêtes de séroprévalence des anticorps contre le virus.

Dans le cadre de l’étude SEROCoV-WORK+, la CCIG avait proposé à ses Membres – au cours de l’été dernier – d’offrir la possibilité à leurs collaborateurs d’effectuer un test de séroprévalence. Le but étant d’évaluer la présence d’anticorps parmi les travailleurs des professions mobilisées non confinées du canton de Genève. Cette étude, lancée par les Hôpitaux universitaires de Genève, en partenariat avec Hirslanden Clinique La Colline et Clinique des Grangettes, l’Hôpital de La Tour, l’EPFL et la CCIG portera d’ici l’automne 2021 sur près de 15 000 personnes. 

Les objectifs de recherche du projet Specchio-COVID-19 sont d’étudier la séroprévalence et l’immunité à la COVID-19, ainsi que de mesurer les impacts sanitaires, sociaux et économiques de la pandémie grâce à un suivi sur plusieurs mois des participants aux différentes enquêtes menées (SEROCoV-POP, SEROCoV-WORK+, Corona Immunitas Genève, entre autres).

La CCIG se réjouit d’avoir pu contribuer indirectement à l’avancée de la recherche scientifique autour de la Covid-19 et, par ce biais, de permettre la reprise d’une activité économique ordinaire le plus rapidement possible.

0 comment


Comments are moderated